L’opéra de Dresde ne veut plus de Serge Dorny

Le directeur de l’Opéra de Lyon, qui devait prendre la tête de l’Opéra de Dresde en septembre prochain, a été remercié par la ministre de la Culture de Saxe, qui tient un discours assez dur à son endroit.

Viré avant d’avoir réellement commencé. Le directeur de l’Opéra de Lyon, Serge Dorny, qui devait officiellement prendre la tête du célèbre Opéra de Dresde en septembre prochain, vient d’être remercié par la ministre des Arts et de la Culture de Saxe. Et cette dernière n’est pas tendre. "À notre grande déception, il n’a pas respecté les attentes que nous avions placées en lui. Pour éviter d'endommager l'image de l’opéra localement et à l'étranger, la résiliation immédiate de sa nomination est devenue la seule alternative", précise-t-elle au site Die Zeit.

Le Belge installé à Lyon depuis 2003 avait pourtant convaincu lors de son entretien. Mais, d’après l’élue allemande, cette issue est "d’autant plus regrettable que, contrairement à ses engagements, Serge Dorny n’a pas réussi à créer un climat de coexistence prospère et de confiance au sein du personnel, à la fois dans le domaine artistique et les sphères administratives". Elle regrette des communications "malvenues" de Serge Dorny, qui s’était posé dans la presse en rénovateur de cette institution en souhaitant faire d’elle un "opéra du XXIe siècle".

La ministre allemande estime aujourd’hui qu’"il est devenu évident au cours des derniers mois que M. Dorny n'était pas disposé à s'engager dans les conditions dont il avait pourtant été informé, et à accepter les processus de décision dans un grand théâtre de répertoire".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut