L’autre version du Mépris

DERNIER JOUR – Alberto Moravia n’est pas le seul à avoir écrit sur le mépris – un sentiment humain particulièrement répandu, dès lors qu’on le traque dans les couches dites supérieures de la société. C’est ce qu’a aussi fait Didier-Georges Gabily, dans sa pièce TDM3, Théâtre du Mépris 3. Le dramaturge s’approprie la situation de départ du livre de Moravia – dont Godard fit le film que l’on sait –, confrontant un écrivain, un producteur, un réalisateur et une jeune femme qui vend ses charmes… Mais, au quatuor, il adjoint un cinquième larron, SDF, qui vient bousculer leurs certitudes. Gilles Chavassieux met en scène la pièce de Gabily avec une distribution de choix.

TDM3. Ce lundi 6 février, à 20h, aux Ateliers.

à lire également
La compagnie de théâtre 8e sens présente pendant les vacances de la Toussaint sa deuxième création. Dès 6 ans, "Fais de beaux rêves" invite le public à l'évasion dans l'univers du rêve et du conte pour enfants. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut