andré chausseur

Jean-Louis Descours ou l’itinéraire d’un patron visionnaire

« J’ai souhaité écrire ce livre pour rassembler mes souvenirs, revisiter les périodes marquantes de mon existence, interroger à nouveau les grands événements qui ont fait de la société André le premier groupe européen de la chaussure et le deuxième mondial », affirme Jean-Louis Descours, qui fut successivement P-dg du Groupe André (devenu Vivarte), président du conseil de surveillance, président puis directeur général de la société EPI (Européenne de Participations Industrielles).

andré chausseur© Tim douet003 ()

Visionnaire, ce grand patron a toujours privilégié le long terme et indique n’avoir jamais été « un dirigeant jetable comme tant d’autres qui ont discrédité l’image du patronat aux yeux des salariés par des mandats trop courts et souvent trop coûteux pour les résultats produits ».

Au cours de sa longue carrière, Jean-Louis Descours a eu « l’obsession du client » qui s’est traduite, pour tous ceux qui souhaitaient intégrer l’entreprise « par un stage en magasin obligatoire ». Parallèlement, il s’est attaché à développer la motivation de ses équipes, « qui s’est révélée exceptionnelle ». « Ils étaient fiers d’être les premiers, de battre constamment la concurrence, affirme-t-il, comme dans une équipe sportive, ils se sentaient solidaires pour gagner ensemble, sans jalousie les uns envers les autres, dans un esprit familial sécurisant ».

Bâtisseur d’avenir

andré chausseur ()

Investissements pionniers dans la logistique, plate-forme d’achat en Italie et en Asie, grande aventure du discount et de l’habillement, Jean-Louis Descours a été un dirigeant audacieux et un bâtisseur d’avenir, pour son entreprise comme pour son pays. Il s’est d’ailleurs engagé auprès de Raymond Barre, « homme d’État capable de faire gagner la France » en dirigeant ou en participant à de nombreux groupes d’études et commissions d’intérêt général (Pour une fiscalité de progrès, Éditions Lattès, 1987).

En 240 pages -avec une iconographie magnifique- c’est aussi, au-delà du parcours exceptionnel d’un homme, tout un pan de l’histoire de France que Jean-Louis Descours déroule avec verve et émotion. Un parcours qui démontre, si besoin était, qu’il faut savoir prendre des risques et « imposer sa chance », selon la belle formule du poète René Char.

Impose ta chance, de Jean-Louis Descours

Félix Torres Éditeur, 240 pages, 30 €

andré chausseur© Tim douet002 ()
à lire également
Invités à Lyon pour les Assises du roman 2018 : Ian McEwan © Murdo Macleod, Alice Zeniter © Astrid di Crollalanza / Flammarion, Erwan Larher et Leïla Slimani © Tim Douet (montage LC)
À Lyon, mais aussi dans la région, la semaine du 21 au 27 mai sera littéraire. Les Assises internationales du roman 2018 lancent en effet lundi leurs débats, conférences, rencontres et autres événements décortiquant la littérature actuelle, d’ici et d’ailleurs. Zoom sur quelques grands thèmes de la manifestation.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut