Décès de la sculpteure Geneviève Böhmer

Ses œuvres sont éparpillées dans la métropole. Place Guichard dans le 3e arrondissement, au clos Jouve ou encore à Vénissieux, se dressent depuis plusieurs années les sculptures de Geneviève Böhmer, artiste lyonnaise née à Bellefort, qui est décédée le 27 juillet, à l’âge de 88 ans.

Femme délicieuse, artiste militante, engagée, aux œuvres tout en finesse, humour courtois mais bien senti, la sculpteure Geneviève Böhmer est décédée ce mercredi 27 juillet.

Née en 1928 à Cravanche (Territoire de Belfort), Geneviève Böhmer s’était installée à Villeurbanne. Elle s’inscrit aux Beaux-Arts de Lyon (1945-1951) où elle suit entre autres les cours de Laplace, Chancrin, Pelloux et Lapandery, avec Avoscan et Gouttard, également décédés.

Pour son œuvre toute dédiée à la femme, Geneviève Böhmer travaillait surtout le métal. Dans l’espace public, chacun connaît sa sculpture-fontaine de la place Guichard (photo ci-dessus) : Le Buisson ardent aux seins chantants, pour lequel la plasticienne Orlan servit de modèle. Geneviève Böhmer laisse également La Fanny du clos Jouve : un cœur fessu et gourmand en hommage à toutes les femmes culottées de l’histoire. À Vénissieux, La Vénissieuse Vénus inscrit pour ses sœurs et compagnes : “Gaudriolant mes toutes belles, vivons notre bon plaisir, jamais nous n’épuiserons la dette de l’histoire envers nous.” À Rillieux, un génie ailé et libérateur surgit d’un coffre éclaté… de la Caisse d’Epargne. En 1975, le musée des Beaux-Arts lui avait également passé commande.

Les obsèques de Geneviève Böhmer se dérouleront ce mardi 2 août à 14h à la chapelle des Petites Sœurs des Pauvres, 10 rue Gandolière (Lyon 3e, quartier Part-Dieu).
L’inhumation aura lieu au nouveau cimetière de la Croix-Rousse (Lyon 4e) à 15h30.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut