Gille Vesco
© tim douet

Vesco : "Hors de question d'écarter les propriétaires de véhicules anciens"

Exclu : Au micro de Lyon Capitale, Gilles Vesco réagit aux propos de Nathalie Kosciusko-Morizet qui vient de dévoiler la liste des véhicules interdits en centre-ville dans le cadre des zones d’actions prioritaires. Le vice-président en charge de la politique des déplacements et des modes doux au Grand Lyon regrette une stratégie de buzz, tout en s'alarmant de la pollution qui touche la ville: "40 jours de dépassement. Il y a urgence à prendre des mesure pour la santé des citoyens". Dès lors, il nous dévoile le futur des transports lyonnais et les différentes idées en projet tout en plaidant pour une approche globale qui ne soit pas injuste. "Hors de question d'écarter les propriétaires de véhicules anciens" prévient-il. Il balaie aussi l'idée d'une interdiction pure et simple de la voiture en ville. Enfin, l’élu revient sur la subvention de 250 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique, ainsi que sur l’épineux problème de la dépendance du nucléaire. Un entretien à écouter et/ou télécharger.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut