fourvière

Une solution temporaire à Fourvière pour les évacués de Gerland

Près de 150 personnes évacuées mardi du squat boulevard Yves-Farge (Lyon 7e) ont été accueillies dans un local privé de la fondation Fourvière. Le gymnase de l'école Sainte-Marie leur a été ouvert jusqu'à dimanche.

Évacuées mardi matin d'un immeuble boulevard Yves-Farge, entre 100 et 150 personnes ont trouvé refuge à Fourvière. C'est dans un local appartenant à l'Eglise qu'une partie d'entre eux a pu passer la nuit de mardi à mercredi.

Une partie seulement puisque, précise un membre de l'association Les Guillotins, il s'agissait d'un abri de "quelques dizaines de mètres carrés". C'est toutefois "plus que les solutions apportées par la préfecture", déplore l'association, qui explique que, "vu de l'extérieur, on a l'impression que le nouveau préfet montre ses muscles".

C'est donc l'Eglise qui a ouvert ses portes à ces personnes, que la préfecture présente comme des demandeurs d'asile déboutés. Or, pour Les Guillotins, "une bonne partie d'entre eux sont encore en cours de procédure".

Et c'est encore l'Eglise qui tente de trouver des solutions d'hébergement. Le gymnase de l'école catholique Sainte-Marie sera ouvert pour les accueillir jusqu'à dimanche. Un autre point de chute est recherché pour la suite, notamment du côté de Décines.

"On se croirait revenu au Moyen-Age. C'est l'Eglise qui se démène pour les malheureux alors que l'Etat ne fait rien", peste ce membre des Guillotins, qui pointe un autre problème. D'autres personnes en recherche de solution d'hébergement auraient rejoint Fourvière dans l'espoir de trouver, eux aussi, un toit pour les prochains jours. "Or, le gymnase n'est évidemment pas assez grand pour accueillir toutes les personnes sans domicile de Lyon"...

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut