17 vols d’Air France sont supprimés au départ de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry ce vendredi 16 septembre. (Photo de Chris Delmas / AFP)

Une soixantaine de vols supprimés au départ de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry ce vendredi

Une soixantaine de vols qui devaient décoller de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry sont supprimés ce vendredi 16 septembre en raison d’une grève nationale des contrôleurs aériens. Air France et Easy Jet sont les compagnies le plus touchées. 

L’aéroport de Lyon Saint-Exupéry n’échappe pas à la grève des aiguilleurs du ciel annoncé depuis plusieurs jours et qui perturbe la totalité du trafic aérien français, avec des répercussions plus larges sur le trafic européen. Sur les près de 120 vols initialement prévus au départ de Lyon ce vendredi, une soixantaine ont été supprimés, conformément aux demandes de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) qui avait appelé les compagnies à renoncer à à la moitié de leur programme. Environ 1 000 vols ont ainsi été annulés au niveau national. 

Une vingtaine de compagnies touchées à Lyon

Des destinations comme Ajaccio, Nantes, Bordeaux, Bruxelles, Munich, Paris, Belgrade, Rennes, Toulouse, Istanbul, Faro, Lisbonne, Vienne, Londres, Palerme ou encore Montréal sont concernées par les annulations, une vingtaine de compagnies étant touchées au départ de Lyon. Les deux transporteurs les plus concernés par les annulations sont Air France avec 17 annulations et Easy Jet Europe qui en comptabilise 13. 

En supprimant environ 400 de ses 800 vols prévus ce vendredi en France, Air France à réduit son programme de 55% sont programme de vol du jour, privilégiant toutefois ses long-courriers qui seront donc moins touchés, avec un vol sur dix supprimé. En amont de la grève la compagnie française a "fortement recommandé à ses clients de reporter leur voyage", leur a permis d'anticiper ou de reporter leur déplacement "sans frais", et offert, "pour les clients dont le vol est annulé, un avoir ou un remboursement intégral dans le cas où ils ne voyageraient plus". 

Un nouveau préavis de grève du 28 au 30 septembre

Malgré cette organisation, Air France précise que "des retards et des annulations de dernière minute ne sont pas à exclure". À Lyon, les deux premiers vols de la journée prévus à 6 heures et 6h45 ont déjà enregistré des retards, laissant présager d’une journée compliquée à l’aéroport Saint-Exupéry. 

Les perturbations ne pourraient d’ailleurs pas se limiter à ce vendredi puisque que le Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA, majoritaire) a annoncé le dépôt "d'un deuxième préavis du mercredi 28 septembre au vendredi 30 septembre 2022 inclus". Le syndicat et les aiguilleurs du ciel réclament des augmentations de salaire face à l'inflation, mais aussi une accélération des recrutements alors qu’environ un tiers des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne (ICNA) devraient partir à la retraite entre 2029 et 2035.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut