Une inauguration gâchée à Meyzieu

Elle devait être inaugurée aujourd'hui. Finalement elle ouvrira ses portes le 1er septembre pour le commencement du ramadan. Pour le jour de l'inauguration de la nouvelle salle de prière, dédiée au culte musulman de l'association culturelle éducative de Meyzieu, aucune âme qui vive n'était présente. Fenêtres closes, stores baisés, les nouveaux locaux, fraîchement acquis par l'association, n'ont pu accueillir les fidèles. Et pour cause ils ont été vandalisés dans la nuit de mercredi à jeudi.

La scène des dégradations se situe en arrière fond de la salle de prière. Quelques peu exigue, la pièce détériorée ne comporte que des dégâts de faible importance. Au Total : une vitre cassée et un pan de mur carbonisé. Mais le plus choquant demeure l'inscription nazi taguée, sur le mur d'entrée. Elle a été effacée hier dans la journée. De l'autre côté de la rue, au boucher Hallal du quartier, les réactions sont diverses. Karim confie "que c'est déplorable. Cet incident est venu gâcher la première journée de prière dans les nouveaux locaux". Son collègue, Duluz, une barde de trois jours, l'oeil vif un poil teigneux, affirme 'que se sont des groupes de Skinhead de Jonage, une ville voisine, qui sont venus faire le coup'. A peu près tout le monde aux abords du centre commercial est dans l'expectative, et désire tourner la page rapidement. Leur seul souhait "prier en paix sans déranger personne" explique M Gamy, tenancier du PMU, située à deux pas du boucher.

Une altercation en fin d'après-midi M Zibiri, un membre de l'association, affirme avoir été témoin d'une altercation entre une personne faisant parti de l'association et un un homme d'environ 35 ans. 'Vers 18 heures, quelqu'un d'un peu saoul est venu uriner contre la palissade des locaux de l'association. Un des membres est sorti immédiatement et lui a demandé de stopper. Des échanges verbaux injurieux ont commencé à fuser. A la fin de l'altercation, l'homme a crié qu'il se foutait de la mosquée et qu'il reviendrait la brûler". A côté de lui, M Gamy tente de relativiser l'incident : 'ce n'était qu'une altercation, il ne faut pas en faire des tonnes". M Zibiri, tout en faisant la moue, poursuit : 'nous attendons l'expert de l'assurance en début de semaine. La mosquée ouvrira pour le premier jour du Ramadan, le premier septembre". Un nouveau lieu de culte très attendu Les quartiers qui bordent le centre commercial et la mosquée sont peuplés 'à environ 70 % par des musulmans' assure M Zibiri.

Depuis 1970, les fidèles priaient dans un appartement de 64 m2, appartenant à l'association culturelle éducative. Au mois de juin dernier, la mairie de Meyzieu propose à l'association de racheter les anciens locaux de l'ANPE. Cette dernière n'hésite pas une seconde. 'Les nouveaux locaux pourront accueillir plus de personne, contrairement aux anciens qui ne pouvaient recevoir qu'une soixantaine de croyants. Nous pensons attirer une population plus diversifiée, avec la venue de jeunes. D'ailleurs nous avons installé des postes internet et essayons de mettre en place pour la rentrée du soutien scolaire avec des professeurs des lycées voisins' commente M Zibiri. La mosquée attire les musulmans des villes voisines qui n'ont pas de lieu de culte. Mohamed est venu de Jonage pour participer à l'inauguration. Déçu, il se résout finalement malgré lui 'à attendre l'ouverture pour le premier jour du ramadan'. M zibiri referme la porte d'entrée de la salle : 'c'est l'heure de la prière, je vais m'entasser aux côtés de mes compagnons dans le petit appartement' conclut-il, un peu désabusé.

Florian Fayolle

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut