Farid Toloun a été condamné à 24 ans de prison pour homicide volontaire. (Capture d’écran du site Most Wanted d’Europol)

Un Lyonnais apparaît sur la liste des criminels les plus recherchés d’Europe

Farid Toloun vient d’intégrer la liste des "Most Wanted" d'Europol, les criminels les plus recherchés d'Europe. Ancien braqueur devenu trafiquant de drogue, ce Lyonnais de 49 ans fait également l’objet d’un mandat d’arrêt pour homicide volontaire.

"C'est l'un de nos plus gros fugitifs", explique le commissaire Guillaume Lacassin, le chef de la brigade de recherche des fugitifs (BNRF) en France. À 49 ans, Farid Toloun, un ancien braqueur lyonnais condamné à 24 ans de prison pour homicide volontaire, vient d'intégrer la liste des "Most Wanted" d'Europol, les criminels les plus recherchés d'Europe. 

Né à Vaulx-en-Velin, ce braqueur était dans les années 1990 "un des leaders d'une organisation criminelle, dont les membres, particulièrement déterminés et violents ont effectué une série de vols à main armée dans la région lyonnaise", précise l'agence de police européenne dans la fiche de recherche diffusée depuis le 28 septembre. Dans les années 2000, Farid Tolun, qui porte une "cicatrice sur le front et une cicatrice sur la joue droite", s’est tourné vers le trafic de drogue. 

"Particulièrement dangereux"

Déjà condamné en 1998 à huit ans d'emprisonnement pour des vols avec armes, il avait écopé en 2012 de 24 ans de réclusion pour homicide volontaire. Cette dernière condamnation remonte à un crime commis dans les années 2000. Dans la nuit du 10 juin 2005, selon Europol, "avec l’assistance de trois complices, il a surveillé deux malfaiteurs appartenant à une équipe rivale", avant de les suivre au guidon d’une moto jusqu’à Tassin-la-Demi-Lune et de faire feu sur leur véhicule, tuant le conducteur et blessant grièvement le passager. 

N’ayant "pas hésité à faire feu sur des policiers à plusieurs reprises pour favoriser sa fuite, en France comme à l’étranger", Farid Tolun est considéré comme "particulièrement dangereux" par l’agence européenne. 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut