Un essai clinique contre Ebola suspendu

Après le scandale de l'essai clinique Biotrial à Rennes, un essai clinique Ebovac 2 contre le virus Ebola a été suspendu le 27 avril dernier. La raison de cette suspension étant le signalement d'un "événement indésirable grave" chez un volontaire lyonnais.

Un volontaire lyonnais du LyRec (Lyon recherche clinique) a été victime du syndrome de Miller-Fischer alors qu'il participait à un essai clinique contre le virus Ebola. L'essai a été immédiatement suspendu par le laboratoire Janssen qui fabrique le vaccin expliquent France Info et France bleu Alsace. Selon les experts médicaux, le syndrome est lié à une infection précédente et non pas au vaccin testé.

Cette situation a permis de tester les nouvelles mesures mises en place auprès des promoteurs d'essais cliniques suite à l'affaire Biotrial de Rennes. Le laboratoire a depuis inclus cette pathologie à son formulaire de consentement. Le 9 mai dernier, il a obtenu l'aval de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé pour reprendre l'étude. Le formulaire doit maintenant être validé par le comité de protection des personnes, la seconde institution à donner son aval pour un essai clinique.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut