(Photo by Vincenzo PINTO / AFP)

Trottinettes à Lyon : la fin du stationnement sauvage actée sur la Presqu’île 

À partir de ce lundi 21 juin, les utilisateurs des trottinettes électriques en libre-service ne pourront plus abandonner leur deux roues où ils le veulent sur la Presqu’île de Lyon. 

La Ville de Lyon vient d’acter la fin du stationnement sauvage des trottinettes électriques dans le 1er, jusqu’à la rue Burdeau, et le 2e arrondissement. À partir de ce lundi, les 4 000 trottinettes opérées par Dott et Tier Mobility ne pourront être garées que sur les 80 emplacements qui ont été créés sur la Presqu’île afin de les accueillir.

Délimités par un marquage au sol, ces espaces de stationnement pourront recevoir 800 trottinettes. Il sera possible de géolocaliser ces places de parking directement sur les applications des opérateurs dont les équipements sont déployés à Lyon. 


"Limiter les accidents et les conflits entre les usagers, tout en laissant le choix du mode de déplacement." Valentin Lungenstrass, adjoint au maire


Cette décision répond à la volonté des autorités locales de libérer "les trottoirs des trottinettes pour permettre aux piétons de marcher sereinement et en toute sécurité à Lyon. Un meilleur partage de l’espace public est essentiel pour limiter les accidents et les conflits entre les usagers, tout en laissant le choix du mode de déplacement", explique Valentin Lungenstrass, adjoint au maire délégué aux mobilités. 

Un dispositif étendu à la rentrée

À la rentrée, d’autres arrondissements de Lyon pourraient être concernés par cette nouvelle réglementation. Il s’agirait notamment du Vieux-Lyon, du 3e, du 6e et du 7e. 

Lire aussi : Lyon : l’usage de la trottinette et du vélo en ville décortiqué

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut