Marion Maréchal Le Pen – © Tim Douet

Trois Lyonnais auraient participé à vider les caisses du parti d'Éric Zemmour

Dans son édition du 19 juin, Le Canard enchaîné dévoile comment la tête de liste Reconquête ! et trois proches ont quitté le parti, emportant avec eux la modique somme de 500 000 euros.

Agnès Marion, Thibaut Monnier, Nathalie Caternet, trois Lyonnais qui ont, avec Marion Maréchal et comme le révèle Le Canard Enchaîné dans son numéro hebdomadaire, quitté le parti Reconquête ! en vidant une partie des caisses. Ils sont désormais tous trois candidats investis par le RN aux législatives, après avoir fait campagne aux côtés d'Eric Zemmour pendant les Européennes.

Évaporation de 500 000 euros

Le premier, Thibaud Monnier, qui fait maintenant campagne pour le RN dans la Drôme, est cofondateur de l'Issep, une école ouverte par Marion Maréchal à Lyon. Il aurait, selon le journal, perçu des rémunérations via sa société LH2 Monnier Conseil, qui participent à la "préoccupante ardoise" laissée au parti d’extrême droite qui engendre des "préoccupations par le risque de rejet du compte de campagne".

Heureux hasard, la directrice comptable de l'Issep n'est autre que Nathalie Caternet, qui elle aussi a eu le privilège de toucher une partie des 500 000 euros qui manquent aujourd’hui aux comptes de Reconquête !. Ils ne sont pas les seuls à être partis avec un petit cadeau souvenir. C'est aussi le cas d'Agnès Marion, cheffe de cabinet de Marion Maréchal, propriétaire d'Agnès Marion Conseil, une société également grassement récompensée par la tête de liste.

Contactée par Le Canard Enchaîné, Marion Maréchal n'a pas souhaité s'exprimer sur cette polémique.

Lire aussi : RN, LR, Reconquête : quel rapport de force dans le Rhône pour les législatives ?

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut