© Tim Douet

Trois hommes condamnés après les violences du procès Dorier à Lyon

La fin du procès dans l’affaire de la mort d’Axelle Dorier avait donné lieu à des échauffourées à la cour d’assises. Trois hommes ont reçu lundi jusqu’à neuf mois de prison avec sursis. 

Particulièrement dur et tendu tout au long de la semaine dernière, le procès sur la mort d’Axelle Dorier s’était conclu vendredi soir dans la confusion, une échauffourée éclatant dans la salle des pas perdus, juste devant la salle d’audience. Deux policiers avaient alors reçu des coups, l’un d’eux ayant même eu plusieurs dents brisées. 

Lire aussi : Procès Axelle Dorier : le verdict est tombé pour les deux accusés

Trois individus arrêtés dans le week-end, suspectés d’être impliqués dans ces violences, étaient jugés lundi au tribunal judiciaire de Lyon. Deux des accusés ont expliqué être intervenus devant la salle d’audience pour extirper leur cousin de l’échauffourée avec les policiers, craignant que celui-ci ne fasse une crise d’épilepsie. Problème, les policiers étaient en train de procéder à son interpellation.

Jusqu'à 9 mois de prison avec sursis

Le beau-frère du principal accusé Youcef Tebbal, condamné à 12 ans de prison pour l'avoir entraîné la mort d’Axelle Dorier, a écopé de cinq mois de prison avec sursis pour rébellion. L’homme soupçonné d’avoir asséné un coup de poing au policier a reçu huit mois de prison avec sursis pour rébellion lui aussi, il a été relaxé des charges pour violences. Selon nos confrères du Progrès, le troisième prévenu a quant à lui écopé de neuf mois de prison avec sursis pour violence et rébellion.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut