Rythmes scolaires : Collomb attaqué sur sa gauche

Le groupe Lyon Gauche Solidaires a annoncé cet après-midi qu’il s’opposait aux propositions du maire de Lyon sur la réforme des rythmes scolaires.

Premier schisme au sein de la majorité municipale, et il intervient non par hasard sur la réforme des rythmes scolaires. Menée par Yves Fournel, ex-adjoint GAEC dans le précédent mandat, celle-ci est l'objet de nombreux tiraillements depuis plusieurs mois entre les groupes. Et, au lendemain de l'annonce du choix du maire pour l'application "a minima" de la réforme –, les critiques pleuvent de la part de ses "amis politiques", ex-élus GAEC et communistes réunis au sein d'un nouveau groupe au conseil municipal.

“C’est une occasion perdue"

La présidente du groupe, Nicole Gay, signe un communiqué très critique, envoyé cet après-midi. "C'est une occasion perdue", déplore-t-elle quant à la proposition du maire de centraliser les activités périscolaires le vendredi après-midi. Dans le détail, les élus joints par téléphone regrettent "l'absence de transformation du périscolaire après 16h30 les lundis, mardis et jeudis" et "les trois jours sans changement de la durée du temps d'enseignement". Le périscolaire le vendredi après-midi va allonger selon eux "le tunnel du week-end" et, "comme ce ne sera pas gratuit, on peut s'attendre à ce que de nombreux enfants n'y aient pas accès".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut