Police
© Romane Thevenot

Restes humains découverts à Saint-Priest, la victime est un mineur

Les restes humains découverts par un plombier dans la canalisation d’un immeuble de Saint-Priest appartiennent à un jeune homme de 17 ans. La garde à vue du suspect interpellé va être prolongée. 

L’enquête ouverte après la découverte de restes humains dans une canalisation d’immeuble à Saint-Priest se poursuit et commence à porter ses fruits. Ce jeudi 19 janvier, à la mi-journée, le parquet de Lyon révèle que la victime a été identifiée après une expertise médico-légale. Il s‘agit d’un jeune homme mineur âgé de 17 ans qui était porté disparu.

Lire aussi : 

Un meurtre gratuit ?

Toujours de source judiciaire, on précise "qu’un dispositif de soutien composé par une association d’aide aux victimes et un psychologue a été mis en place pour assister la famille de ce dernier", qui était porté disparu.  

Des investigations sont toujours en cours afin de "déterminer les circonstances exactes et le mobile de ce passage à l’acte". Mercredi, nos confrères du Parisien évoquaient la thèse d’un "meurtre gratuit", une piste qui serait privilégiée par les enquêteurs. Le suspect interpellé mercredi matin dans le cadre de l’enquête ouverte pour homicide volontaire verra sa garde à vue prolongée ce jeudi. 

Un suspect souffrant de troubles psychiatriques

Il s’agit d’un homme âgé de 28 ans "est connu et traité pour des troubles psychiatriques depuis plusieurs années", selon le parquet de Lyon, qui précise que son "casier judiciaire ne porte mention d’aucune condamnation". Selon des informations du Parisien, le suspect ferait partie de l'entourage de la victime.

Pour rappel, c’est en sciant une canalisation d’un immeuble situé au 6 rue de l’industrie pour la déboucher qu’un agent de maintenance avait découvert, un pied, des mains, des morceaux de chair et des restes de vêtements mardi soir. Appelés sur les coups de 23h40, les services de police avaient ensuite découvert à proximité de l’immeuble une scie électrique à l’intérieur d’une poubelle. 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut