villefranche prison

Près de Lyon : une information judiciaire ouverte après le décès d'un détenu à Villefranche-sur-Saône

Vendredi 7 janvier, le parquet de Villefranche-sur-Saône a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire après la plainte de la compagne d'un détenu décédé en prison.

Lundi 3 janvier, Yassin Mebarkia, détenu à la prison de Villefranche-sur-Saône a été retrouvé inconscient dans sa cellule. Dans le coma, l'homme de 30 ans est décédé peu de temps après son transfert à l'hôpital. Sa fin de peine était prévue pour fin mars. Sa compagne avait déposé plainte, mardi 4 janvier contre la maison d'arrêt pour "homicide involontaire". Le parquet de Villefranche-sur-Saône compte ouvrir une information judiciaire "en recherche des causes de la mort", en "début de semaine prochaine", rapporte l'AFP.

La procédure permettra "ainsi à la famille de Yassin Mebarkia d’avoir accès aux éléments du dossier en tant que partie civile", a-t-il ajouté le parquet dans un communiqué, soulignant que l'enquête se poursuivait "activement". "Il ressort de l’autopsie réalisée ce jour (vendredi) que les constatations ne sont pas incompatibles avec une décompensation acidocétosique d’un diabète insulinodépendant (ndlr : complication grave du diabète), dont l’origine précise sera déterminée par les investigations en cours", a-t-il encore précisé.

"L’établissement connaissait sa situation de santé. Plusieurs détenus m’ont dit qu’il s’était plaint durant la nuit précédente (ndlr : sa disparition), et qu’un co-détenu avait signalé sa détresse. Je ne comprends pas qu’on ait pu le laisser des heures sans intervention", avait expliqué jeudi à l'AFP la compagne du détenu, Sylvia Lancelin, 30 ans

Lire aussi : Rhône : une plainte déposée contre la prison de Villefranche-sur-Saône après la mort d'un détenu

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut