Police illustration. (Photo by DENIS CHARLET / AFP)

Près de Lyon : jets de projectiles, tirs de mortiers, policiers blessés... soirée agitée à Rillieux

Des heurts ont éclaté entre la police et des jeunes cagoulés dans la soirée de samedi 26 mars à Rillieux-la-Pape, au nord de Lyon. Plusieurs policiers ont été blessés.

La situation était explosive samedi 26 mars à Rillieux-la-Pape, dans la Métropole de Lyon. Après l'arrestation d'un adolescent de 18 ans qui conduisait une motocross non homologuée avec un passager derrière lui, des tensions ont éclaté entre des jeunes de Rillieux et les forces de l'ordre, selon le Progrès. Au moment de son interpellation, le conducteur aurait donné un coup de coude à un policier pendant que son passager prenait la fuite.

Une réaction instantanée

Une vingtaine de jeunes présents sur place, énervés pas l'interpellation auraient alors protesté donnant lieu au début des heurts sur la commune. Les forces de l'ordre auraient alors reçu plusieurs jets de projectiles auxquels elles auraient répondu par des tirs de gaz lacrymogène.

À peine une heure plus tard, aux alentours de 18 heures, une patrouille de police était ensuite la cible de projectiles lancés par une vingtaine de personnes. Résultat : trois policiers blessés et un adolescent de 16 ans interpellé.

Soirée de violences

Mais la soirée de violences ne s'arrête pas là. Les affrontements ont repris plus tard entre policiers et une trentaine de jeunes, pour la plupart cagoulés. Quatre conteneurs situés sur l'avenue de l'Europe à Rillieux-la-Pape ont alors été incendiés tandis que des barrières de chantier étaient jetées sur les agents, selon le quotidien régional.

L'intervention de la brigade anticriminalité et de la compagnie d'intervention a finalement été nécessaire pour permettre aux forces de l'ordre de maitriser la situation. Cela n'a pas empêché les blessures de trois policiers, victimes de jets de projectiles et de tirs de mortiers d'artifice.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut