Campement Albanais Perrache 7.10.13

Pont Kitchener : les Albanais ont levé le camp

Les 300 demandeurs d'asile qui logeaient sous des tentes à Perrache depuis début juillet ont été expulsés de leur campement ce lundi matin. Ils ont été relogés à Oullins, à Saint-Clément-les-Places, en Isère et en Ardèche. 30 SDF ont été pris en charge par la préfecture.

Six bus TCL et quatre véhicules utilitaires se sont garés ce matin à l'aube devant le camp des demandeurs d'asile du pont Kitchener à Perrache (Lyon 2e). Ils ont emporté avec eux les 300 demandeurs d'asile qui vivaient là depuis quatre-mois-et-demi, sous des tentes en tissu, sans eau ni électricité, avec parmi eux 90 enfants.

"80 personnes sans solution" selon Médecins du Monde

De 8h à 10h, les salariés de Forum réfugiés et d'Adoma les ont orientés selon leur destination. Forum réfugiés en a pris en charge 215 qui seront logés à St-Clément-les-places (90), à Oullins (90), et à l'hôtel en Ardèche(35). Adoma en hébergera 85 répartis à St-Genis-Laval, Fontaine-St-Martin, Villefranche-sur-Saône et Pont-de-Cheruy.

Selon Médecins du Monde, "80 personnes dont 10 enfants, plusieurs en bas âge de 0 à 3 ans, un bébé de sept mois et au moins une femme enceinte" restaient sans solution de logement ce matin. "On a toujours dit qu'on ne logerait que les demandeurs d'asile", rétorquait la préfecture avant de prévoir un relogement pour 30 d'entre eux à l'hôtel, "deux familles avec des enfants en bas âge". "Les autres doivent joindre le 115" indique la préfecture alors même qu'a lieu ce soir la deuxième vague d'ouverture de places d'hébergement supplémentaires pour les SDF à Lyon dans le cadre du plan froid, 222 places supplémentaires, ce qui porte à 445 le nombre de lits supplémentaires ouverts pour les SDF à Lyon. 850 seront ouverts en tout au 15 janvier.

"Les personnes ont appris ce matin qu'elles devaient partir"

"Les personnes ont appris ce matin qu'elles devaient partir. Elles ont été orientées en fonction de leur composition familiale (familles, mineur ou adulte isolés) et des lieux les mieux adaptés pour les accueillir " précise Jean-François Ploquin, directeur de Forum réfugiés joint par Lyon capitale. Il assure qu'un suivi médical "est prévu dans le cadre de leur prise en charge".

Sous le pont Kichener "le nettoiement a déjà commencé", précise le Grand-Lyon. "On en sait pas combien de jours il prendra".

L'expulsion sous le pont Kitchener aurait dû intervenir il y a déjà quinze jours mais l'intervention du maire d'Oullins puis du ministre de l'Intérieur en vue de répartir les demandeurs d'asile ailleurs qu'à Oullins "a fait perdre quinze jours" au préfet. 90 demandeurs d'asile issus du Pont Kitchener logeront finalement à Oullins, parmi 149 en tout.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut