Des milliers de personnes étaient réunies ce lundi soir pour dire non à l’extrême-droite à Lyon. (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Plusieurs milliers de personnes réunies à Lyon pour dire non à l'extrême droite

Plus de 2500 personnes étaient réunies à Lyon lundi soir pour protester contre le score dimanche de l'extrême droite aux élections européennes.

Ils étaient plusieurs milliers de personnes selon le média Lyon insoumission, 2500 selon la préfecture du Rhône. Ce lundi soir, un défilé a eu lieu à Lyon pour protester contre l'extrême droite au lendemain d'élections européennes qui ont vu le Rassemblement national arriver largement en tête du scrutin en France.

A lire aussi : Deux rassemblements contre l’extrême droite ce lundi à Lyon 

"Pas de fachos au pouvoir", "Le Pen, Hitler même combat" ou encore "S'unir pour notre avenir", pouvait-on lire à Lyon sur les pancartes de certains manifestants selon l'AFP. "Tout le monde en guerre contre le Front national", "Tout le monde déteste Bardella" ou "La jeunesse emmerde le FN", scandait la foule, très jeune, qui a défilé dans le centre-ville entre la place des Terreaux et celle de la République.

A quelques semaines d'élections législatives anticipées qui se dérouleront le 30 juin et 7 juillet prochain après la dissolution de l'Assemblée Nationale par Emmanuel Macron dimanche, les participants à cette manifestation répondaient à l'appel de plusieurs collectifs antifascistes de la région lyonnaise.

Quelques heurts avec la police

Le rassemblement a débuté à 19h devant l'Hôtel de Ville de Lyon avant de rejoindre un autre groupe pour se diriger vers la place Bellecour. Une partie du groupe a été notamment empêchée de traverser un pont pour rejoindre le quartier du Vieux Lyon, fief de l'ultradroite, par un cordon policier "qui a fait usage de gaz lacrymogène après des jets de projectiles" de ces manifestants en sa direction, selon la préfecture.

D'autres rassemblements de ce type ont eu lieu lundi soir dans toute la France. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, à Saint-Etienne, près d'un millier de personnes ont défilé dans le centre-ville, conspuant le Rassemblement national. A Clermont-Ferrand, environ 750 personnes ont défilé dans le calme lundi soir. A Paris, ils étaient quelque 3000 personnes pour dénoncer la montée de l'extrême droite dans le pays.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut