Mgr Olivier de Germay, archevêque de Lyon @Antoine Merlet

Pédocriminalité dans l'Église : l'archevêque de Lyon "demande pardon" après la publication du rapport Sauvé

Mardi 5 octobre, un rapport dévoile les chiffres des violences sexuelles commises par des prêtres entre 1950 et aujourd'hui. L'archevêque de Lyon, Mgr Olivier de Germay, réagit.

"Ce rapport me bouleverse, m’écœure et me scandalise. (...) Ces chiffres effroyables montrent que, dans le passé, l’Église a été défaillante en voulant gérer en interne ces questions." Ce sont les mots de Mgr Olivier de Germay, archevêque de Lyon, qui réagit à la publication du rapport Sauvé sur la pédocriminalité dans l'Église.


Dans le diocèse de Lyon, entre 1950 et aujourd’hui, 76 cas de prêtres et religieux auteurs de violences sexuelles ont été recensés. 49 ont été perpétrées sur des personnes mineures


Dans un communiqué transmis à la presse, il affirme que dans le diocèse de Lyon, entre 1950 et aujourd’hui, 76 cas de prêtres et religieux auteurs de violences sexuelles ont été recensés. 49 ont été perpétrées sur des personnes mineures. "Je voudrais redire aux personnes victimes notre honte et notre compassion. Au nom de l’Église, je leur demande pardon", conclut-il.

Le rapport Sauvé recense quant à lui 330.000 victimes et 2.900 à 3.200 agresseurs hommes au sein de l’Église catholique en France depuis 1950. Publié mardi 5 octobre, il a mis des chiffres sur le scandale de la pédocriminalité dans l'Église, qui secoue l'institution religieuse depuis plusieurs années.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut