Le métro B automatisé entre Charpennes et Gare d'Oullins est fonctionnel depuis le 25 juin. ©Flora Chaduc
Image d’illustration. Ligne du métro B à Lyon. ©Flora Chaduc

Pannes du métro B à Lyon, "la ligne low-cost" : la CGT crie au scandale

La CGT pousse un coup de gueule sur les "pannes à répétition" de la ligne B du métro.

Chaque jour, les usagers du métro B sont confrontés au mauvais fonctionnement de la ligne bleue, circulant entre gare d'Oullins et Charpennes/Charles-Hernu.

Comme ce mardi 27 septembre au matin( lire ici)

Un métro B qui, pourtant, est neuf depuis le début de l'été, mais a du mal à séduire ses passagers. Les syndicats CGT et UGICT CGT des TCL tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme et dénonce dans un communiqué de presse une "ligne de métro low-cost" mise en circulation par le Sytral Mobilités.


"Le Sytral et sa majorité d’Europe Ecologie Les Verts tentent de trouver des responsabilités autre part que dans leur propre décision ! Il ne s’agit pas de dédouaner Keolis mais faire porter l’entière responsabilité sur l’opérateur c’est remettre en cause le professionnalisme des agents TCL."
Les syndicats CGT et UGICT CGT des TCL


 

Selon les syndicats, la précipitation de mettre en oeuvre l'automatisation de la ligne B a conduit à une "insuffisance d'effectifs d'agents de ligne", réduisant désormais de six à cinq agents, "nombre déjà insuffisant afin de respecter les temps d’intervention" ajoutent-ils. Les syndicats précisent également que jeudi 22 septembre, une panne électrique et le manque de personnel TCL ont contraint les usagers à s'évacuer eux-même du wagon.

Les syndicats manifestent leur mécontentement face à l'organisation de Sytral Mobilités, ainsi que par le profit économique de ce dernier. "La préoccupation première, tant du Sytral Mobilités que de Keolis, est de faire des économies en termes de moyens humains et matériels au détriment des usagers. Les choix politiques du moindre coût vont forcément à l’encontre de la qualité et l’efficacité du service public auxquels ils sont en droit d’attendre."

 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut