Photo d’illustration

Only Lyon : Après 15 ans, la marque se veut ambitieuse et dynamique

Ce mercredi 12 octobre, Only Lyon fête ses 15 ans à l'occasion d'une soirée anniversaire à la Sucrière, à Lyon. L'occasion pour la marque de réaffirmer ses engagements et dévoiler sa prochaine feuille de route avec ses 20 partenaires et 27 000 ambassadeurs à travers le monde. 

"Faire du neuf avec du vieux". Ce sont les mots prononcés par Ambre Eppler, dans d'une vidéo d'une minute lui étant consacrée à la soirée d'anniversaire de Only Lyon, à la Sucrière. Cette entrepreneure dirige une entreprise de réparation de batteries de vélos et de trottinettes et vise à réduire l’empreinte carbone des batteries aux lithium. Selon elle, Lyon possède une place centrale dans l'écologie. Ambre sera mise à l'honneur comme comme 5 autres acteurs ayant réussi en région lyonnaise lors d'une nouvelle campagne qui sera déployée en local, en France et dans plusieurs métropoles européennes dès cet hiver. Parmi ses acteurs connus ou inconnus on peut mentionner Tony Parker. « Agir ici. Changer demain. », c'est la nouvelle orientation de la marque, invitant chacun à contribuer au modèle Lyonnais.

Pour Philippe Valentin, Président de la CCI Lyon Saint-Etienne Roanne, "ONLYLYON est un grand succès ! Cette voix unique du collectif lyonnais a réellement gagné le cœur de nombreux entrepreneurs, investisseurs, touristes, chercheurs, sportifs, étudiants... français et étrangers. La nouvelle donne mondiale et les enjeux de nos entreprises, notamment la rareté des talents et les transitions en cours nous amènent à ajuster la stratégie de la démarche ONLYLYON, pour une attractivité plus durable, élargie aux territoires voisins et intégrant de nouveaux acteurs." Il ajoute "qu'avoir une orientation collective et composer avec le champ économique (MEDEF, CPME, CMA) est essentiel."

Un rayonnement international

Après 15 années de travail collectif et d'ancrage territorial et local, la marque se veut porteuse d'une image et d'un rayonnement international. C'est d'ailleurs l'un des 6 objectifs présentés. Devenir l’une des métropoles les plus reconnues (perception et influence des publics exogènes) et l’une des plus recommandées (réalité exprimée par ceux qui y résident et y passent). Surtout et à travers les  campagnes de communication et les événements, de "Boston à Tokyo", pour renforcer la notoriété et l’attractivité du territoire.

Selon Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon, à travers un communiqué "Le nouveau modèle lyonnais de développement que nous construisons a besoin d’une bannière fédératrice. Cette bannière, c’est ONLYLYON, à laquelle nous donnons aujourd’hui un souffle nouveau grâce à un message clair: “Accueillir plus, Accueillir mieux.” Grâce à tous nos partenaires, aux entreprises, aux élus, aux habitants, nous pouvons offrir un cadre de vie qui épanouit et se soucie de son impact sur l’écologie. Je suis heureux et fier de la large adhésion à ce programme, qui nous permet de faire rayonner une Métropole accueillante et responsable".

"Renforcer le collectif"

Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Bertrand Foucher, directeur Général de l’ADERLY précise ne pas vouloir "annuler ce qui a été entrepris, mais, capitaliser... Approfondir et enrichir." C'est un objectif répété plusieurs fois pendant la soirée : "préserver la gouvernance et l’ouvrir à de nouveaux acteurs, par exemple issus du monde associatif, des ONG, du monde culturel et sportif, de la solidarité et de l’inclusion." L'enjeu serait d'aller élargir le public avec des nouvelles cibles au sein du monde académique, les talents et les étudiants/chercheurs.

La feuille de route sera suivie, cet hiver, par une étude ISPOS afin de pouvoir photographier la recommandation par les habitants et la reconnaissance internationale.

Au total, c'est un budget de 1,3 million d'euros de la Métropole, 300 000 euros de la CCI et environ 300 000 euros des partenaires et entreprises.

Lire aussi : l’histoire d’Only Lyon en quelques lignes 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut