Gaël Perdriau, le maire LR de Saint-Etienne @JACQUES DEMARTHON / AFP

Mediapart censuré à la demande du maire de Saint-Etienne

Ce lundi 21 novembre, le journal Mediapart a publié un article dans lequel il explique avoir été censuré par la justice à la demande du maire de Saint-Etienne.

C'est Edwy Plenel lui-même qui a écrit l'article publié ce lundi 21 novembre en début d'après-midi. Le tribunal judiciaire de Paris, saisi par l'avocat de Gaël Perdriau, a décidé d'interdire la publication de nouvelles révélations sur le maire de Saint-Etienne. "Une attaque sans précédent contre la liberté de la presse", s'est indigné le président de Mediapart, qui s'est vu remettre une ordonnance censurant l'article "sous astreinte de 10 000 € par extrait publié".

Une procédure "jamais vue"

Selon Edwy Plenel, cette décision découle d'une procédure exceptionnelle "jamais vue sur le terrain de la presse. Mediapart n'était pas informé de cette procédure et l'ordonnance a été prise par une juge sans que notre journal ait pu défendre son travail et ses droits", dénonce-t-il. Les nouvelles révélations du journal concernaient le recours à la rumeur comme outil politique par Gaël Perdriau, notamment à l'encontre du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez.

"Nos avocats mettent en œuvre tous les recours juridiques possibles pour mettre fin rapidement à cette censure", souligne enfin le président de Mediapart.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut