médecins
(Photo DR)

Lyon : vers une médecine scientifique, indépendante et bienveillante ?

Ce lundi 30 mai, la salle des Rancy dans le troisième arrondissement de Lyon accueille la journée d'inauguration de l'Association internationale pour une médecine scientifique, indépendante et bienveillante (AIMSIB). Le but ? Fournir des informations exemptes de conflits d'intérêt et mobiliser les ressources nécessaires pour que les agences nationales et internationales des médicaments soient un peu à l'abri de la pression des lobbies.

Plus de 150 personnes se sont inscrites pour assister à la journée inaugurale de l'AIMSIB qui se déroule à Lyon. Sur le site de l'association, la présidente, Nicole-Marie Jonard, précise que l'association a dû refuser du monde pour faute de places disponibles. L'AIMSIB s'est fixé plusieurs objectifs, et pas des moindres, comme par exemple, celui de fournir une information critique, indépendante, scientifique et exempte de conflits d'intérêt sur les médicaments, les traitements et les dispositifs médicaux.

Contre la corruption et les substances dangereuses...

Parmi les invités d'honneur et membres de l'association, on trouve notamment le professeur Philippe Even, une des bêtes noires de l'Ordre des Médecins, qui n'a cessé de tenir des positions à contre-courant et de dénoncer les pratiques de corruptions en médecine ou le poids démesuré des industries pharmaceutiques. À ses côtés se trouve également de docteur Henri Joyeux, en procédure face à l'Ordre des médecins pour avoir lancé une pétition contre l'utilisation systématique du vaccin Infanrix de GSK qui contiendrait de l'aluminium et du formaldéhyde, deux substances dangereuses, en particulier pour le nourrisson.

...pour des approches scientifiques différentes

Le cancérologue iconoclaste, le docteur Schwartz, sera également présent. Ce médecin formé à la Harvard Medical School propose une toute autre approche du cancer. Alors que les pratiques actuelles tentent des traitements de plus en plus ciblées, le médecin considère que le cancer doit être traité dans sa globalité et qu'il serait une maladie finalement beaucoup plus simple qu'il n'y paraît. Il reprend notamment une hypothèse d'un des plus grands biochimistes allemands, Prix Nobel de la médecine en 1931.

Protection contre les lobbies et lutte contre les conflits d'intérêt

L'association a également pour objectifs d'informer vis-à-vis de la publicité et du bruit médiatique sur les thérapeutiques en général, mais aussi de mettre en relation les professionnels de santé et les usagers en accords avec leurs objectifs soucieux d'indépendance et de bienveillance. Enfin, l'AIMSIB compte mobiliser toutes les ressources, y compris juridiques, pour que les agences nationales et internationales des médicaments, des produits de santé et de l'alimentation soient à l'abri de la pression des lobbies et des conflits d'intérêt. Un vaste programme qui prendra son grand départ tout au long de la journée du 30 mai à Lyon.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut