Police illustration. (Photo by DENIS CHARLET / AFP)

Lyon : une voiture de police prise en chasse et attaquée aux tirs de mortiers

Des individus s'en sont pris violemment aux forces de police cette semaine : armés de mortiers et sur des motos, ils ont pris en chasse un véhicule des forces de l'ordre. La police n'a pu en arrêter qu'un seul sur quatre.

C'est une histoire invraisemblable qui aurait pu tourner à la catastrophe. Tout débute le samedi 24 avril, dans la soirée. Une patrouille de police du commissariat du 9e arrondissement se trouve sur le secteur de la Duchère avenue Sakharov et se dirige pour une intervention avenue du 25e régiment des tirailleurs sénégalais. Soudain, un individu à guidon d'une moto s'approche plusieurs fois d'eux en faisant des roues-arrières sur les trottoirs adjacents. Une provocation qui se répète : le jeune homme revient sans cesse, sans que la police intervienne. Le conducteur est identifié : âgé de 23 ans, il demeure à Ecully et est connu des services de police.

Sur leurs motos, ils prennent en chasse la police en tirant au mortier

Tout aurait pu s'arrêter là. Mais quelques instant plus tard, deux motos surgissent, montées chacune par deux individus : un à l'avant, l'autre à l'arrière. Il n'y a plus qu'un seul policier dans la voiture de police. Les autres sont allés chercher une autre moto susceptible d'avoir été abandonnée suite à un rodéo dans le bois du boulevard de Balmont. Tout de suite, le policier reconnaît l'un d'eux : il s'agit du même qui les provoquait juste avant. Il est à présent à bord d'une autre moto.

Mais la situation dérape complètement quand les deux passagers arrières des motos allument des mortiers d'artifices... et les lancent sur le véhicule de police. S'ensuit une course poursuite où la police est traquée et ciblée par les tirs de mortier. L'un des tirs, lancé à moins d'un mètre, touche la vitre passager de la voiture. Après plusieurs manœuvres, les motos s'échappent. Bilan : un véhicule de police endommagé. Le policier n'a pas été blessé précise un communiqué des forces de l'ordre.

Une seule garde à vue pour 4 individus

Le lendemain des faits, la BAC intervient aux adresses connues de l'individu reconnu : il n'est pas chez lui. Se sachant recherché, il s'est présenté lui-même au commissariat du 9e arrondissement mercredi 29. Il est placé en garde à vue immédiatement, et ne reconnaît que la conduite de la moto sans rodéos. Il est présenté à la police ce vendredi 30 avril. Les trois autres conducteurs courent toujours dans la nature, et ne peuvent aujourd'hui pas être identifiés, précise la police.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut