Chat
Image d’illustration JimmyDominico

Lyon : une pétition demande l'arrêt du marché aux animaux place Carnot

Une pétition demandant l'arrêt du marché des animaux place Carnot à Lyon, tous les dimanches, a déjà réuni plus de 25 000 signatures. Elle demande l'interdiction de la vente de chats et de chiens.

Tous les dimanches, place Carnot à Lyon, se tient un marché des animaux. Chiens et chats s'achètent ainsi en ville depuis plusieurs années. Pour Amandine, cette situation est "intolérable". Mi-octobre, elle a lancé une pétition en ligne intitulée "Interdiction de la vente de chats et chiots place Carnot le dimanche". En dix jours, elle regroupe déjà plus de 25 000 signatures.

Dans le texte qui l'accompagne, elle s'étonne : " à côté des étalages de fruits et légumes, une scène bien étrange se déroule : de la vente de chiots et chatons en cage, sur des étalages de 8h à 12h [...] Voila le tableau bien triste que la ville de Lyon autorise". Selon Amandine, "certains animaux sont placés dans les coffres des voitures", "d'autres sont plusieurs par cages". La pétition souligne également que les refuges autour de la ville comme celui de la SPA de Marennes ou Brignais "sont pleins à craquer", "Les animaux ne sont pas des marchandises, ni doivent être vendu dans des conditions comme celles-ci".

Dès lors, elle demande à la ville de Lyon de faire le nécessaire pour "que ce marché à animaux cesse et de promouvoir la SPA et les associations". Contactée par Lyon Capitale, la ville de Lyon précise : "Ce marché se tient depuis de nombreuses années dans le respect des réglementations sanitaires, avec la présence, chaque dimanche, d’un vétérinaire garant de l’état sanitaire des animaux. Sachant qu’il existe peu de points de vente d’animaux domestiques en centre-ville, ce service a été maintenu jusqu’à présent. Mais la Ville de Lyon est bien sûr à l’écoute des questions concernant le bien-être animal".

Mise à jour : précisions de la ville de Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut