Lyon Tunnel de la Croix-Rousse : révolution pour les TCL et vélos

À la rentrée, le tunnel de la Croix-Rousse et son tube modes doux vont vivre une petite révolution dans le cadre de la stratégie d'urbanisme tactique de la métropole de Lyon. 

À la rentrée de septembre, le tunnel de la Croix-Rousse devrait vivre une grande révolution. L'annonce avait été faite début mai par le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, dans le cadre de son plan d'urbanisme tactique, un rééquilibrage de l'espace public (lire ici). Cependant dans le contexte du Coronavirus COVID-19, elle est passée relativement inaperçue. 

Autour de septembre, les bus ne passeront plus dans le tube modes doux de la Croix-Rousse qui sera réservé aux piétons, cyclistes et trottinettes. Dans le contexte de distanciation social, en raison de l'épidémie de coronavirus COVID-19, ils pourront ainsi circuler tout en restant éloignés les uns des autres. Ils bénéficieront également du billard qu'est la voie de bus, sans devoir subir les émissions de diesel des véhicules qui passaient jusqu'à présent. Le tube modes doux pourra donc enfin s'appeler ainsi. 

Deux voies de bus dans le tunnel classique

Les passagers des TCL ne seront pas désavantagés pour autant. Dans le tunnel classique de la Croix-Rousse, le "deux fois deux voies" dédiés aux voitures sera transformé en deux fois une voie. Un couloir de bus en site propre sera mis en place de chaque côté. Il pourra être également emprunté par ceux qui circulent en covoiturage. Selon les services de la métropole, ce chantier devrait être réalisé en version "urbanisme tactique", c'est-à-dire avec des dispositifs légers qui peuvent être rapidement mis en place. Des raccordements pour les bus sont néanmoins nécessaires, tout comme repenser les accès de chaque côté. Un travail dans ce sens va être réalisé en partenariat avec le Sytral. 

Néanmoins, si le projet se révélait être plus complexe à mettre en place, il pourrait prendre un peu de retard. Un mal pour un bien, il serait alors réalisé avec des structures et méthodes plus lourdes, laissant la porte un peu plus ouverte à une stratégie qui s'inscrirait dans le temps. Si la métropole de Lyon préfère parler d'urbanisme transitoire, plus que d'urbanisme tactique, c'est qu'elle espère en filigrane pérenniser plusieurs de ces aménagements. 

9 commentaires
  1. Josette Dorel - 13 mai 2020

    ça roulait trop bien sous le tunnel de le croix rousse.........combien de pietons vont l'emprunter? ça reste a voir

    1. Abolition_de_la_monnaie - 13 mai 2020

      Avec "roulait trop bien", vous voulez dire "sans respecter les 50 km/h ?" 😉

      La situation ne devrait pas changer en respectant les limitations de vitesse respectées.

  2. Georges Marchais - 13 mai 2020

    Lyon va devenir invivable ! Déjà ils ont supprimé la voie qui permet de contourner le gros gros point au nord de la cité internationale pour faire une voie de vélo!

  3. benplay69009 - 13 mai 2020

    trop bien je passe souvent dans ce tunel ont respirera mieux c'est cool

  4. arkane - 13 mai 2020

    La révolution est que l’on va monter à La Croix Rousse de Mr Kimefeld pour aller de Vaise aux quais du Rhône... Belle idée

  5. Limas69 - 14 mai 2020

    Magique ... les autos passeront ailleurs et embouteilleront d'autres voies ! Mais nombreux seront ceux et celles, bobos et écolos, à se réjouir d'une baisse de la circulation automobile en disant qu'il n'y a pas de report (juste en sélectionnant les voies comptabilisées dans le report) !
    Dans le même temps aucun bus supplémentaire pour les anciens automobilistes qui voudraient se convertir aux transports en commun tout en respectant les gestes barrière ...
    La France marche sur la tête, il n'y a pas un politique pour rattraper l'autre ... on assiste à une débauche de mesures électoralistes pour flatter la mouvance en vogue 🙁 alors que dans le même temps aucune collectivité n'est capable de fournir de simples masques chirurgicaux à la population ...

    1. philippechaumont - 14 mai 2020

      et vous savez pas le pire ? et bien la population ingrate va quand même voter en masse pour les écologistes au deuxième tour 🙂

    2. Olivier - 14 mai 2020

      Dans le contexte actuel de réduction des transports en communs, il faut comprendre que leurs usagers habituels, s'ils font le choix de la voiture, vont mécaniquement augmenter les embouteillages et les reports, même sans suppression de voies. Il s'agit donc surtout de les dissuader, eux, de prendre leur voiture.

      Et je vous rejoins sur le renforcement des TC pour les anciens automobilistes, excellente remarque, mais là c'est aussi une question de finance, et les poches commencent à se faire vide. D'ailleurs ça explique un peu la mouvance en vogue : le vélo ne coûte rien.
      Pour une collectivité, l'équation est simple : si tout le monde délaisse les transports en communs, ça veut dire plus de tranports individuels, donc plus de besoin de voies, et ce, immédiatement, c'est quoi le plus rapide et le moins cher ? Supprimer les trottoirs pour ajouter des voies voitures ?

      Plutôt que de voir les voies qui manquent ou vont manquer pour les voitures, et de prophétiser un report sur les voies secondaires, demandez-vous où se reportent aujourd'hui tous les vélos potentiels, faute de continuité des voies cyclables sécurisés ? Je suis prêt à parier qu'ils se sont "reporter" dans les embouteillages, ne participant pas à fluidifier le trafic de ceux qui ne peuvent faire autrement, comme vous.

  6. yves dubost - 14 mai 2020

    Bravo Kim !
    Et si vous pouviez demander aux "animateurs" sonores de changer leurs bandes de temps en temps (ou enocre mieux, de les supprimer....) ce serait le pied absolu.

    Bonne journée

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut