Boite à lire TCL (source Sytral)

Lyon TCL : des boites à lire dans le métro pour faire voyager les livres

Trois boites à lire viennent d'être installées dans le réseau métro TCL à Lyon. Une initiative portée par le Sytral et le Fonds Decitre.

Le Sytral, en partenariat avec le Fonds Decitre, vient d'installer trois boites à lire dans le réseau métro de Lyon. Ces espaces accueilleront ainsi des livres voyageurs dans les stations de Bellecour, Gare d'Oullins et Grange Blanche. Difficile de les rater : elles sont rouges et visibles.

Le concept ne change pas par rapport aux autres boites à lire : les voyageurs pourront poser dans ces casiers les livres qu'ils ne dévorent plus ou qu'ils veulent partager et prendre ceux qui les intéressent ou attisent leur curiosité.

On pouvait parfois trouver quelques ouvrages à la recherche d'une nouvelle vie dans les espaces dédiés aux journaux gratuits. Cette initiative permettra enfin d'avoir des lieux précis pour les réunir et les découvrir facilement.

Ces boites à lire seront expérimentées pendant trois ans. Il ne fait aucun doute qu'elles devraient rencontrer un vif succès et l'on espère que l'idée sera déclinée dans d'autres stations.

à lire également
8 commentaires
  1. Marc LOGIER - 5 décembre 2019

    C'est une initiative de M.Collomb? pour remplacer les bibliothèques de sa ville qui sont peu accessibles tout au long de l'année entre les grèves les congés et les travaux à Part dieu où pas mal de documents ne peuvent plus être consultés ou empruntés? il va sans doute reconditionner les bibliothèques en centres commerciaux sa marotte de prédilection puisqu'il aura fait plus pour le commerce tous azimuts plutôt qu'en faveur de la lecture, l'ancien agrégé de lettres classiques. Lyon qui a vu naître l'imprimerie est l'une des villes les moins bibliophiles que je connaisse et certaines petites villes font bien plus qu'elle. Mais c'est vrai que le savoir et la connaissance ça ne rapporte pas gran chose mieux vaut inciter les lyonnais à aller dépenser leur fric à l'hôtel dieu à confluence à la soie à la tour oxygène ces nouveaux temples de la con-consommation.

    1. vieux caladois - 5 décembre 2019

      simplement ces boites à livres se trouvent maintenant PARTOUT dans la moindre ville, dans le moindre village et Collomb n'est que le Maire de Lyon...et ces initiatives emportent un grand succès ...sans faire de politique

    2. Fonds Decitre - 5 décembre 2019

      Bonjour Monsieur,

      L'initiative est portée par Keolis et le Fonds Decitre. Il n'y a pas de lien entre la mairie centrale et cette initiative. Une boîte à lire est un mobilier urbain complémentaire aux structures déjà existantes telles que les bibliothèques ou médiathèques.
      L'idée est simple : apporter le livre là où on ne le trouve pas forcément, et créer du lien entre les personnes qui y ont accès. Le Fonds Decitre oeuvre en faveur de l'accès à la lecture pour tous, et l'arrivée des livres sur le réseau des métros se fait dans ce sens !
      N'hésitez pas à vous rendre sur notre site pour en savoir plus sur nos actions et sur nos partenaires 🙂

      L'équipe du Fonds Decitre

      1. vieux caladois - 5 décembre 2019

        merci de cette précision ! car il faut cesser d'être obsédé par la politique et être un peu positif !

  2. Galapiat - 5 décembre 2019

    nous vidons les placards des enfants et petits enfants, les petites revues , livres enfantins nous les déposons devant l'école, primaire et maternelle, 1/4 d'heure avant la sortie, succès assuré, pourquoi ne pas aménager un espace style vieille cabine téléphonique où chacun pourrait déposer ou récupérer ces livres qui souvent finissent à la déchèterie.

    1. vieux caladois - 5 décembre 2019

      cabine téléphonique : c'est exactement ce qui s'est passé dans de nombreux villages et pas seulement dans la région lyonnaise...j'en ai vu dans l'Allier et en Saône-et-Loire !

  3. Galapiat - 5 décembre 2019

    Caladois: le grand soucis F télécom s'est empressé d'enlever les cabines dont celle devant notre école .souvent à la demande des communes.

    1. vieux caladois - 5 décembre 2019

      c'est la question que je m'étais posée : comment ont-ils fait pour les préserver ?

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut