La basilique de Fourvière illuminée par la Région – Photo : Hadrien Jame

Lyon : reprise des illuminations sur la basilique de Fourvière 

À partir de ce lundi soir et jusqu’au 1er janvier, un spectacle de lumière sera projeté chaque soir sur la basilique de Fourvière.

Après un premier galop d’essai à l’occasion de la Fête des lumières, du 8 au 11 décembre, la mise en lumière de la basilique de Fourvière reprend ce lundi 26 décembre. Jusqu’au 1er janvier, les visiteurs pourront admirer cinq tableaux sur la façade de l’édifice religieux niché sur les hauteurs du 5e arrondissement. Un spectacle proposé dans le cadre du festival Région des lumières, quasi similaire à celui qui avait été projeté en 2021. 

"On a été harcelés dès le mois de janvier par des gens qui n'avaient pas pu voir le spectacle ! L'année dernière c'était incroyable, il y avait trop de monde, plein de gens nous demandaient de le refaire", justifie Gilbert Coudène le responsable de la compagnie "Les allumeurs de rêves", qui a monté ce show. 

Sept jours de spectacle

Cinq actes sont proposés tous les soirs durant une vingtaine de minutes, de 18h45 à 21h45, aux spectateurs pour retracer près de 2 000 ans d’histoire.

  • Lugdunum : le Lyon qui a précédé la basilique, avec la présentation en exclusivité de deux pièces récemment découvertes dans le cadre des fouilles archéologiques menées par la Ville de Lyon.
  • La naissance de la basilique : le vœu des échevins, la construction de la basilique en 1872.
  • La patrimoine : les illuminations mettent en valeur le patrimoine se trouvant à l'intérieur de la basilique grâce à un jeu de transparence.
  • Fourvière, des actions internationales : mise à l'honneur des sculptures représentant des vierges de différents pays.
  • Le 8 décembre, naissance de la Fête des lumières : la basilique se recouvre des scintillements des lumignons dans une ambiance recueillie.

À l'heure de la crise énergétique, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, à l'origine de cette animation, précise que pour une heure de spectacle la "consommation électrique revient à 17,80 € soit, pour la totalité des soirées, un coût total d’environ 550 €". Les skytracers (lumières pointées en direction du ciel, Ndlr) ont également été supprimés cette année, même si selon Gilbert Coudène "cela ne consomme presque rien, c'est surtout psychologique".

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut