© Tim Douet

Lyon : mort suspecte de Jean-Christopher, le parquet apporte des précisions

Alors que la famille de Jean-Christopher, cet homme retrouvé mort dans le Rhône début septembre, évoquait la piste d'un meurtre, le parquet conclut à une mort par noyade.

Cette journée de vendredi aura été forte en émotion pour la famille de Jean-Christopher, ce père de famille lyonnais âgé de 35 ans dont le corps sans vie a été repêché des eaux du Rhône le 9 septembre dernier et dont les circonstances de la mort restaient floues jusque-là.

La famille dépose deux plaintes pour " homicide volontaire "...

Comme évoqué plus tôt, l'entourage du défunt, regrettant que cette affaire ne soit " pas la priorité de la justice ", d'après les dires de son avocat, et convaincu qu'il s'agissait d'un meurtre après avoir effectué sa propre enquête et récolté ses propres indices, a déposé deux plaintes pour homicide volontaire et organisé une marche blanche (prévue samedi), afin de rendre hommage au disparu et relancer l'enquête autour de cette mort mystérieuse.

Mais un coup de théâtre a eu lieu ce vendredi, sous couvert d'un communiqué publié par le parquet de Lyon. " La constatation du décès a donné lieu à l'ouverture d'une enquête en recherche des causes et circonstances de la mort confiée à la direction départementale de la sécurité publique du Rhône, explique celui-ci, avant de faire une révélation. Dans ce cadre, une autopsie a été requise et réalisée à l'institut médico-légal de Lyon, laquelle n'a révélé aucune lésion particulière et conclut à une mort par noyade ".

... le parquet évoque une mort " par noyade "

Une noyade, voilà ce qu'indiquent les conclusions de l'autopsie menée sur le corps de Jean-Christopher, tandis que les analyses toxicologiques réalisées ont pour leur part révélé " une consommation importante et récente d'alcool et de produits stupéfiants chez le défunt ".

D'après les conclusions de l'enquête, la mort serait donc accidentelle. Le parquet précise que le corps a été remis à la famille, qui était " tenue étroitement informée de l’évolution des investigations, soit directement, soit par le biais de son avocat ".

Mais l'affaire n'est pas encore terminée, puisqu'avec ces plaintes déposées par la famille pour homicide volontaire, " les investigations se poursuivront dans ce cadre procédural ". Un juge d’instruction devrait être rapidement désigné.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut