Manifestation contre l’A45, en 2017, dans les monts du Lyonnais © DR
Manifestation contre l’A45, en 2017, dans les monts du Lyonnais © DR

Lyon : les opposants à l'A45 fêtent la fin du projet ce mercredi

Trente jours avant la fin de la déclaration d'utilité publique du projet d'autoroute entre Lyon et Saint-Étienne, les opposants veulent planter le dernier clou du cercueil de ce projet enterré en décembre dernier.

Un mois avant la fin de la déclaration d'utilité publique du projet d'autoroute A45 (fixée le 16 juillet) qui devait relier Lyon à Saint-Étienne pour offrir une alternative à l'A45, les opposants au projet organisent plusieurs rassemblements sur le parcours ce mercredi (La Talaudière, Cellieu, Mornant) y compris pour dénoncer les autres projets de bétonisation du territoire.

“Afin de nous assurer de cette issue, nous devons forcer la main aux élus (et notamment la ministre Élisabeth Borne) en nous mobilisant une nouvelle fois. Nous pensons que la présence médiatique d’une résistance active et mobilisable, permettra de donner du poids à la non-reconduction de la DUP”, a écrit sur son site la coordination des opposants à l'A45. Le départ du rassemblement se fera à la Talaudière sur la place de la Mairie à 17h ce mercredi. Les opposants à l'A45 se déplaceront ensuite vers Cellieu pour terminer leur route à Mornant dans la zone des Plattières à 20h. 

En décembre dernier, le préfet du Rhône a réaffirmé la volonté de l'État d'investir dans des aménagements d’amélioration de la mobilité entre Lyon et Saint-Étienne, mais a exclu l'A45 des infrastructures proposées.

à lire également
“Équilibre” à tous les étages. Le nouveau préfet du Rhône et d’Auvergne-Rhône-Alpes plaide pour un “et en même temps” dans tous les domaines de compétence de ses nouvelles fonctions.
6 commentaires
  1. Modéré
    Galapiat - 17 juin 2020

    IL faut oser, Fin de la manifestation zone des Platières où 40ha vont être amputés pour être bétonnés, recouverts d'enrobé, amener plus de camions, , en agrandissant la zone, le béton ici serait il plus vert que celui qui devait servir à finir les 37km de l'A45. Les usagers bloqués matin midi et soir apprécieront la logique écolo, très sélective. Quand à la ministre rien à attendre , tout est bloqué pour l'anneau parisien , les JO.

  2. Signaler un commentaire inapproprié
    gintonic - 17 juin 2020

    youpiiii félicitations à ces opposants, un beau combat contre un projet mort né 🙂

    1. Modéré
      Galapiat - 17 juin 2020

      Projet 1936, repoussé , guerre35/45 , remis au gout du jour construit en partie de Pierre-Bénite à Vourles puis interrompu faute de fric ?!!!reste 37 km a achevé , DUP à renouveler quand des couillus seront aux décisions. Le projet est bien né, sera forcément remis au gout du jour, n'en déplaise aux anti....tout

      1. Signaler un commentaire inapproprié
        gintonic - 18 juin 2020

        projet de 1936, cela résume tout... un projet de l'époque tout automobile et dépassé depuis des décénnies (certainement comme vous). On est en 2020 pour rappel.........

  3. Signaler un commentaire inapproprié
    Galapiat - 17 juin 2020

    les automobilistes bloqués attendent les solutions miraculeuses , il faudra qu'elles le soient, nous pourrons alors telle qu'à Lourdes édifier un monument pour mémoriser cet instant.

  4. Signaler un commentaire inapproprié
    Galapiat - 17 juin 2020

    article vite repoussé en 2eme partie, qui a dit censure,écolo

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut