Hôtel de Région. @WilliamPham

Lyon : la Région a bien accordé 500 000 euros au festival Inversion

Comme Lyon Capitale le révélait dès le mois de mai, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a bien octroyé une enveloppe de 500 000 euros au festival Inversion, organisé au mois de juin par le Lou Rugby et Olympia production au stade de Gerland. Une subvention attribuée via le budget de la communication, en pleine polémique sur la baisse de subventions à la culture. 

À l’heure où de nombreuses structures culturelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes apprenaient la baisse de leur subvention accordée par la collectivité régionale au profit d’un "rééquilibrage territorial" et d’appels à projets plus en adéquation avec la politique de l’exécutif en la matière, un nouveau-né à Lyon tirait son épingle du jeu. Le 23 mai 2022, nous avions ainsi révélé que le festival Inversion co-produit par le Lou Rugby (propriété de GL Events) et Olympia Production (filiale de Vivendi) allait toucher une enveloppe de 500 000 euros via un partenariat avec la Région. 

Au mois de mai, ni le président du Lou Rugby, Yann Roubert, ni la Région n’avait souhaité confirmer cette information. Le premier nous avait expliqué ne pas communiquer sur les chiffres de ses partenaires, concédant toutefois que l’apport des différents partenaires du festival (l’organisation listait sur son site la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Crédit Agricole centre-est, Radar et Auto Bernard) "se situera[it] autour de 10% du budget". De son côté la Région nous avait déclaré ne pas pouvoir communiquer ce budget "à ce stade",  "les discussions [n’étant] pas encore arrêtées". 


"C’est un sujet de visibilité régionale, donc de communication. La direction de la communication opère de manière transversale", le cabinet de Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes


Plus d’un mois et demi plus tard et alors que le festival s’est terminé le 18 juin après avoir accueilli au stade de Gerland quelques-uns des artistes les plus cotés du moment que sont Stromae, Orelsan, SCH ou encore PNL, du côté de la Région on reconnaît enfin le montant de l’enveloppe débloquée. Celle-ci était bien de 500 000 euros. Selon nos informations, la ligne de compte relative à ce partenariat devrait apparaître dans le prochain compte administratif de la collectivité qui sera dévoilé en début d’année prochaine. 

Le budget de la culture pas impacté

À l’aune de nos révélations, Nathalie Perrin-Gilbert, l’adjointe à la culture de la Ville de Lyon, qui a vu la subvention régionale d’une vingtaine de ses structures culturelles baisser pour un montant de près 2 millions d’euros, n’avait pas hésité à tacler Laurent Wauquiez sur Twitter, déclarant "Le président de la Région n'oublie pas ses amis". Toutefois il convient de mettre en évidence le fait que cette enveloppe de 500 000 euros n’est pas prélevée dans le budget de 61 millions d’euros alloué à la culture par la collectivité. 

Fin mai, le cabinet de Laurent Wauquiez nous avait expliqué "nous serons sur un budget communication n’imputant pas le budget culture". Un choix que les services de l’exécutif justifient de la manière suivante : "C’est un sujet de visibilité régionale, donc de communication. La direction de la communication opère de manière transversale". 

En 2018, la collectivité avait déjà eu recours à un procédé similaire pour subventionner l’édition hivernale de Tomorowland, un mastodonte mondial de la musique électronique, à l’Alpe d’Huez. Face au tollé que ce partenariat de 400 000 euros avait suscité dans le milieu culturel régional, Laurent Wauquiez avait expliqué "Notre Région peut se réjouir d’avoir réussi à capter un événement d’envergure internationale. C’est la raison pour laquelle ce festival sera porté sur les délégations tourisme et économie. Le budget culture ne sera pas impacté". Quatre ans plus tard, la ligne de compte utilisée est différente, mais le procédé n'a pas changé.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut