Pierre Botton sortira de prison le 22 novembre, ai régime de la semi-liberté. AFP PHOTO FRANCOIS GUILLOT (Photo de FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Lyon : l'ex-homme d'affaires Pierre Botton en semi-liberté fin novembre

L'ex-homme d'affaires Pierre Botton, gendre de l'ancien maire de Lyon Michel Noir, et condamné dans les années 1990 pour des affaires de détournement d'argent, devrait sortir de prison fin novembre sous le régime de semi-liberté.

L'affaire avait défrayé la chronique dans les années 1990. Le gendre de Michel Noir, Pierre Botton, entrepreneur avait conçu "un montage de sociétés qui lui a permis (...) de se constituer un patrimoine immobilier important, de mener un train de vie fastueux et d'entretenir des relations dans les milieux politiques et médiatiques, qu'il aimait fréquenter" avait résumé la cour d'appel de Lyon. Il est condamné en 1996 à cinq ans de prison dont dix-huit mois avec sursis pour abus de biens sociaux et banqueroute.

Nouvelle condamnation pour les mêmes faits en 2020

25 ans plus tard, le directeur de campagne de Michel Noir est de nouveau condamné en 2020 à cinq ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amendes. En cause : Pierre Botton avait floué son association d’aide aux prisonniers. La cour avait estimé qu'environ 60 % des dons faits à l'association avaient été versés à la société de l'entrepreneur puis utilisés pour ses propres dépenses.

Selon une source policière repris par nos confrères de l'AFP, la cour d'appel de Paris a finalement autorisé Pierre Botton au régime de la semi-liberté à partir du 22 novembre prochain. Pour rappel, en juin, un juge d'application des peines avait rejeté sa demande d'aménagement.

Une sortie qui doit être assortie d'une obligation de soins et de rembourser environ 1,5 million d'euros à ses anciennes sociétés et à l'association, aujourd'hui dissoute.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut