Hotel de police 3e © tim Douet_0028
Hotel de police Lyon 3e photo tim Douet_0028

Lyon 8e : les habitants font tomber un point de deal de drogue

Dans le 8e arrondissement de Lyon, un point de deal de drogue vient d'être fermé par la police. Les multiples signalements des riverains ont permis à l'enquête d'avancer.

Dans le 8e arrondissement de Lyon, de nombreux riverains ont signalé la présence d'un point de deal de drogue place Latarjet. Face à ces remontées, les policiers ont mis en place un réseau de surveillance pour comprendre la structure du trafic et établir qui participaient à l'organisation de ce point de deal connu.

Après plusieurs semaines d'enquête, quatre habitants du quartier ont été arrêtés, un âgé de 30 ans (53 antécédents judiciaires), 26 ans (34 antécédents), 16 et 15 ans (chacun 2 antécédents). Lors des perquisitions, 1,7 kilo de résine de cannabis a été découvert, 400 grammes d'herbe de cannabis, ainsi que 1 500 euros chez l'un des deux majeurs et 5 000 euros chez l'autre. Plusieurs objets de valeur ont été également découverts "visiblement avec l'argent provenant du trafic" selon la police. Ces montres, sacs de luxe, matériel HIFI... ont été saisis.

Les  deux mineurs ont reconnu leur participation au trafic comme revendeurs. Ils sont déférés ce vendredi en vue de leur mise en examen et placement sous contrôle judiciaire. Les deux majeurs ont nié toute implication "malgré les éléments découverts lors des perquisitions et lors des surveillances", selon la police. Ils seront présentés au parquet ce vendredi en vue de leur jugement en comparution immédiate.

à lire également
L’exposition prévue en mars débutera finalement le mercredi 15 juillet et se prolongera jusqu’au 3 janvier 2021. De quoi plonger dans l’univers picassien de la représentation féminine.
3 commentaires
  1. f. dumoulin - 21 février 2020

    Et le marché de drogue de la rue Jean sarrazin ?

  2. raslebol69 - 21 février 2020

    Et il a fallu de multiples signalements par les voisins pour que l'on se décide enfin à agir, ou plutôt à cesser d'être "tolérant", "indulgent"... càd laxistes.

  3. JANUS - 21 février 2020

    Si les citoyens ne s'engagent pas plus souvent, les réseaux mafieux nagent comme poisson dans la mer !
    Les premiers responsables sont les con...sommateurs

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut