Horloge parlante
Le 14 février 1933,est inaugurée à l’Observatoire de Paris la première horloge parlante au monde

Les dernières heures de l'horloge parlante, simple comme un coup de fil

Le 1er juillet à minuit, Orange stoppe le service emblématique de l'Horloge parlante, 89 ans. En cause : la baisse significative  du nombre d’appels au 3699.

"Au 4e top, il sera...". Pour certains, la petite voix enregistrée a bercé leur enfance. Depuis 1933, l'horloge parlante est la seule structure à diffuser l'heure officielle, au millième de seconde (contre 1933 et une précision au dixième de seconde de la première génération)

Obtenir l'heure officielle sur le territoire français à l'aide d'un appel téléphonique (3669 depuis 1985) ne sera bientôt plus possible. Au 1er juillet, Orange arrêtera de fournir ce service.

Le 14 février 1933, la France est le premier pays au monde à avoir mis en place une horloge parlante  (nichée dans les sous-sols l'Observatoire de Paris). 140 000 appels sont passés le premier jour que les vingt lignes accordées à l'horloge parlante au numéro Odéon 84 00 sont saturées, 20 000 seulement sont satisfaits.

On apprend que "le premier dispositif d'automatisation de la diffusion de l'heure par téléphone est inventé en 1933 par Ernest Esclangon, directeur de l'Observatoire de Paris qui était excédé de voir la seule ligne de son institution régulièrement occupée, un agent de l'Observatoire répondant aux appels téléphoniques incessants pour connaître l'heure. Ce dispositif utilise la technique du film parlant : la machine est constituée d'un cylindre portant 3 ensembles de bandes de films parlants : le premier pour l'énoncé des heures de 0 à 23 heures, le deuxième pour celui des minutes de 0 à 59 minutes, le troisième correspondant à 10, 20, 30, 40 secondes puis à l'annonce "au quatrième top, il sera exactement", l'ensemble étant couplé à une horloge fondamentale de l'Observatoire de Paris." (lire ici)

En 1965, les transistors sont remplacés par des tubes électroniques, le papier photographique des bandes sonores par du film 35 mm, le tout actionné par une horloge à césium. En 1991, est conçue la dernière version aujourd'hui en activité, prenant sa source sur le temps universel coordonné de l’Observatoire de Paris, généré à partir d’un ensemble d’horloges atomiques du laboratoire Syrte.

Marcel Laporte, un speaker de la radio SFR Radiola puis de Radio Vitus,  enregistré sa voix sur ces bandes sonores de 1933 à 1991, remplacé depuis et jusqu’au 1er juillet 2022 minuit  par la comédienne Marie-Sylvie Behr et un comédien anonyme (parité oblige).

Le site de l'horloge parlante ici

à lire également
Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut