Le plateau des Minguettes à Vénissieux

Les ateliers "Métropole Quartiers d'été" à Vénissieux poursuivent leurs avancées

Aménagements des espaces urbains, réhabilitation de logements, projet "quartier fertile", les ateliers "Métropole Quartiers d'été" à Vénissieux continuent leurs avancées.

Depuis les années 2000, la Métropole de Lyon et la commune de Vénissieux travaillent à l'aménagement et la réhabilitation du plateau des Minguettes, une des artères principales du quartier de Vénissieux. En 2020, "le projet quartier fertile" a été lancé, et aujourd'hui plusieurs aménagements débutent ou se poursuivent dans le but d'offrir aux habitants des espaces urbains végétalisés, des endroits de fraîcheur et une vie de quartier.

L'esplanade Frida Kahlo

Le nom de l'esplanade Frida Kahlo n'a pas été choisi au hasard. Il s'inscrit dans la volonté "de penser l’esplanade pour associer les femmes et les jeunes filles à ce projet", explique Julien Le Glou, directeur de la Maison du projet de Vénissieux. "Le but c'est que les femmes puissent aussi s'approprier ces espaces urbains, où l'on voit surtout des hommes". Pour cela, grandes et petites sont sollicitées par la commune afin qu'elles l'aiguillent sur plusieurs plans : l'aménagement de bancs, à quel endroit il faut les placer, les couleurs associées... Les travaux pour l'esplanade démarreront à l'automne 2024, pour une durée approximative de trois mois. Une œuvre d'art sera également implantée sur la place, selon un jury qui déterminera les critères du concours.

Lire aussi : À Vénissieux, le projet écologique du futur collège Katia Krafft 

L'espace ressource "projet de Plateau fertile des Minguettes"

L'un des volets principal de cette réhabilitation de la commune de Vénissieux est "le projet de Plateau fertile des Minguettes", eco-financé par l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Ce projet marque le lancement d'un plan global, celui "des quartiers d'été", "financé à hauteur de 106.000 euros par la commune de Vénissieux, et permettant la mise en oeuvre de 185 projets", affirme Renaud Payre, vice-président en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville.

Dans le cadre du projet Plateau Fertile, le Passe-Jardins et Graines de Bio-Divers-Cité animent un espace dédié au jardinage et à la biodiversité, situé à proximité de la Maison du projet de Vénissieux. Mathieu Moutet, membre de l’association Graines de Bio-Divers-Cité, explique les deux fonctions principales de cette collaboration avec la commune de Vénissieux. La première, "animer autour de l’alimentation et de la nature en ville avec les habitants", les inviter à proposer des activités, des projets pour aménager le jardin. "Le but, c'est d'accueillir et d'accompagner les habitants dans cette démarche écologique, chacun apporte sa pierre à l'édifice", explique Mathieu.

Lire aussi : Une fresque participative géante dans une tour d'habitation de Vénissieux

Créer le lien

La deuxième fonction est une fonction pédagogique, avec des activités proposées notamment autour des techniques d'eco-jardinage, des dégustations, des découvertes, de la convivialité, du bien être ou encore de la gestion de l’eau. Andréa Maldonado fait quant à elle partie de l'association Passe-Jardins, le deuxième organe qui travaille en collaboration avec la commune de Vénissieux et la Métropole de Lyon pour la réhabilitation du jardin. Elle développe les différents parcours proposés dans cet espace végétalisé, "le but est aussi d'inciter les habitants du quartier à venir, à planter des légumes, à parler. Il y a beaucoup de personnes isolées, c'est aussi parce qu'il créé le lien entre les gens que ce projet prend tout son sens".

Lire aussi : 3 600 logements sociaux de l’Est lyonnais raccordés au chauffage urbain en 2027 

Le site accueille également des écoles, à l'occasion de sorties découvertes, et à partir de septembre 2024, il sera en partenariat avec la Maison de l'Enfance Anatole France, pour notamment la mise à disposition de bibliothèques à livres ouverts pour les enfants. Cet espace est ouvert les lundis, mercredis et vendredis après-midi, et est mis à entière disposition des habitants. "On va pouvoir accueillir des projets d’habitants, certains souhaiteraient planter des arbres fruitiers ou aménager l’espace du potager. On voudrait que le jardin ressemble à un lego de construction où chacun apporte quelque chose", ajoute Mathieu.

Un jeu de piste grandeur nature

Imaginé avec la Maison du Projet de la commune, les Centres Sociaux des Minguettes et l'EPJ Léo Lagrange, le jeu de piste "À la recherche de l'oeuvre perdue" propose aux habitants de se laisser prendre au jeu de la découverte et de la convivialité. Mark Cusack est créateur de parcours-événements et directeur de production depuis 2014 chez Oùesk, une association culturelle spécialisée dans l'organisation évènementielle, et la mise en place d'actions de co-construction et médiation urbaine. Il explique que depuis le début du lancement, "150 enfants sont inscrits" et les retours sont très satisfaisants.

Lire aussi : Cet été, redécouvrez la biodiversité du Parc de la Tête d'or à Lyon

Ce projet global d'aménagement fait suite à deux expérimentations sur les sites de Villeurbanne et de Vénissieux, 2000 logements supplémentaires devraient encore être réhabilités sur le plateau des Minguettes dans le courant de l'année.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut