JEFF PACHOUD / AFP

Coronavirus à Lyon : le Rhône approche des 250 de taux d'incidence, nouveau seuil d'alerte

Les contaminations continuent leur croissance exponentielle chez les moins de 40 ans dans le Rhône. Au plus bas mi-juillet, les hospitalisations repartent légèrement à la hausse.

En deux semaines, le variant delta est devenu ultra-majoritaire chez les personnes détectées positives au covid19. Dans le Rhône, il représente 96 % des tests positifs au 25 juillet. Pour l'instant, si les contaminations augmentent de manière exponentielle dans le Rhône, les hospitalisations restent plutôt basses, même si elles augmentent légèrement.

Le taux d'incidence en plein ascension

Le taux d'incidence est un indicateur clé. Il détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire. Dans le Rhône, il est de 248 pour la semaine du 16 au 22 juillet contre 165,5 pour la moyenne nationale. Le seuil d'alerte maximal est fixé à 250, barre symbolique pour quantifier les contaminations. Le virus circule plus largement dans les classes d'âge les plus basses. Sur les 799 nouveaux cas positif le 22 juillet, 627 ont entre 10 et 40 ans.

Plusieurs départements comme la Haute-Corse et des Pyrénées-Orientales ont pris de nouvelles mesures restrictives comme le port du masque en extérieur, la fermeture à 23 heures des bars et restaurants, interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes... Ces deux départements sont autour de 600 de taux d'incidence.

À titre de comparaison, le taux d'incidence dans le Rhône ces derniers mois :

  • 12 avril : 467
  • 12 mai : 172
  • 12 juin : 50
  • 26 juin : 23
  • 1 juillet : 24
  • 9 juillet : 36
  • 12 juillet : 46
  • 15 juillet : 78,5
  • 19 juillet : 155
  • 22 juillet : 248

Dans le graphique ci-dessous, issu de Santé publique France, on observe clairement la courbe ascendante des contaminations.

Des hospitalisations qui augmentent légèrement

On compte 149 personnes hospitalisées dans le Rhône le 25 juillet, dont 23 personnes en réanimation. Sur les 2 nouvelles admissions à l'hôpital le 25 juillet, les deux se sont retrouvées en soins critiques. Le 22 juillet on comptait 145 personnes hospitalisées et 129 le 18 juillet.

Depuis fin juin, les hôpitaux du Rhône enregistraient très peu d'hospitalisations par jour liées au covid19 (entre 0 et 5 en moyenne). Depuis le 19, le nombre d'admission quotidiennes augmente légèrement.

  • 19 juillet : 9
  • 21 juillet : 10
  • 22 juillet : 7
  • 23 juillet : 11
  • 24 juillet : 1
  • 25 juillet : 2

Mi-juillet, le 16 juillet, les hôpitaux ne comptaient plus que 128 personnes hospitalisées. Le nombre le plus bas de personnes hospitalisées depuis début septembre 2020. La courbe repart à la hausse depuis le 17 juillet, même si l'augmentation n'est pas exponentielle comme la courbe des contaminations.

91,8 % des 75-79 ans vaccinés contre 39,6 % des 18-24 ans

La vaccination des couches les plus âgées de la population, en France comme dans le Rhône participe à cette décorrélation des courbes de contamination et d'hospitalisation. Malgré cela, l'Institut Pasteur estime dans une modélisation que les personnes non-vaccinées de plus de 60 ans, qui ne représentent que 3 % de la population, pourraient représenter 35 % des hospitalisations si la couverture vaccinale est de 30 %-70 %-90 % chez les 12-17, 18-59 et plus de 60 ans durant une nouvelle vague de l'épidémie.

On observe une forte progression de la vaccination complète chez les tranches d'âge les plus jeunes entre le 15 et le 22 juillet. Elles restent tout de même les moins vaccinées. Voici la situation par classe d'âge dans le Rhône au 22 juillet :

  • Total de la population : 49,4 %
  • 12-17 ans : 11,1 %
  • 18-24 ans : 39,6 %
  • 25-29 ans : 47,7 %
  • 30-39 ans : 50,8 %
  • 40-49 ans : 59 %
  • 50-59 ans : 73,2 %
  • 60-64 ans : 77,9 %
  • 65-69 ans : 77,4 %
  • 70-74 ans : 86,9 %
  • 74-79 ans : 91,8 %
  • + de 80 ans : 79,1 %

Lire aussi : Coronavirus : quelle couverture vaccinale à Lyon et dans la région ? (tableau)

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut