emploi

Le retour de la crise en Rhône-Alpes

Les indicateurs de conjoncture montrent une dégradation économique nationale, avec une entrée en récession au dernier trimestre 2011. La Région devrait suivre ce mouvement : les chiffres de l'intérim ne sont pas bons. Et le chômage repart à la hausse depuis cet été.

Le contexte international d'abord. La France est entrée en récession au dernier trimestre 2011 (-0,2 %), tout comme l'Allemagne (-0,2 %) et l'ensemble de la zone euro (-0,3 %). Cette tendance devrait se poursuivre encore lors des trois premiers mois de l'année 2012 (-0,1 %) avant de revenir à une croissance positive. Depuis le début de l'été, l'investissement des entreprise est en baisse : - 0,3 % au 3e trimestre, probablement - 0,5 % au 4e trimestre. Mais l'ampleur n'a rien de comparable à l'effondrement de 2008 et 2009 (près de - 6 % au 1er trimestre 2009). Depuis 2008, les écarts de performances économiques entre pays s'aggravent : l'Allemagne est l'une des rares économies de la zone euro à retrouver le niveau de richesse d'avant crise. La France n'est pas bien loin. L'Espagne et l'Italie sont distanciées.

emploi  ()

Le contexte régional ensuite. Les principales données remontent à l'été dernier et ne traduisent pas encore le retournement général. Les exportations se maintenaient à un bon niveau au 3e trimestre 2011 (11 838 millions d'euros) - un chiffre qui a fléchi au cours des mois mais qui reste meilleur qu'en 2010. L'emploi salarié suivait la tendance nationale en les amplifiant : alors que les destructions d'emploi avaient été plus fortes dans la région qu'en France en 2009, la reprise avait depuis été plus soutenue. "L'activité des services affichait une dynamique de création d'emplois d'avant crise", relève l'Insee. L'industrie, elle, broyait du noir, parvenant tout juste à stabiliser ses effectifs.

L'interim, très sensible à la conjoncture de l'instant, avait déjà marqué le pas au cours du premier semestre 2011. "La tendance se confirme et annonce une baisse générale de l'emploi salarié", explique Alain Dupré, responsable conjoncture à l'Insee Rhône-Alpes. Le taux de chômage qui baissait depuis la fin 2009, remonte depuis juillet. "Tous les départements sont touchés", précise le responsable de l'Insee. L'Ain et la Haute-Savoie connaissent des taux de chômage bas (respectivement 6,6 % et 7,1 % au 3e trimestre 2011), loin de l'Ardèche et la Loire (9,9 % et 9,2 %). Le Rhône (8,7 %) est proche de la moyenne régionale (8,3 %).

Capture d’écran 2011-12-21 à 16.33.39 ()

La performance de l'Ain "ne s'explique pas seulement par son dynamisme particulier, mais parce qu'une partie des actifs travaillent à Lyon ou à Génève", poursuit-il. Un phénomène qui touche aussi la Haute-Savoie. Ces signes de récession devraient se confirmer dans les mois à venir. "Rhône-Alpes, très exportatrice, répond fortement à la conjoncture", rappelle Alain Dupré.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut