Le 1er SMS de l'histoire vendu aux enchères

Le premier "texto" de l'histoire est mis en vente mardi 21 décembre par la maison de vente aux enchères parisienne Aguttes, dont la filiale est basée à Lyon.

3 décembre 1992, 18h09. Neil Papworth, jeune programmateur de logiciels britanniques de 22 ans envoie le tout premier sms (service de messages courts) depuis un ordinateur à son collègue Richard Jarvis, alors directeur de l'opérateur Vodafone.

Son téléphone : un Orbitel 901, le tout premier GSM du monde. Il s'agit d'un téléphone de voiture pesant deux kilos.

Le message, quatorze lettres :  "Merry Christmas".

Mardi 21 décembre, à 15h00, ce sms sera mis aux enchères sous forme de NTF (non-fungible token), une "réplique protocolaire" du premier sms au monde. Il s'agit, en quelque sorte, d'un certificat d'authenticité pour un objet virtuel ou réel fondé sur la technologie" blockchain" qui permet de stocker et transmettre les informations en toute transparence et sécurité.

La réplique du 1er sms envoyé au monde

C'est la maison de vente aux enchères Aguttes qui organise la vente, à Neuilly. Il s'agit d'une "installation en acrylique et technique mixte, mettant en scène le légendaire téléphone mobile qui a reçu le premier SMS. L'animation affiche sur un écran numérique une réplique du protocole de communication original du premier SMS au monde."

Prix de vente estimé : entre 100 000 et 200 000 euros.

La société Vodafone s'est engagée à reverser la somme à l'agence des Nations Unies pour les réfugiés.

 

 

 

 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut