Gare SNCF TER Lyon TGV

La SNCF modernise ses rames et son offre face à la concurrence sur la liaison Lyon-Paris

La SNCF sent le souffle de la concurrence dans son dos et n’entend pas se laisser marcher dessus sur l’axe à grande vitesse entre Paris et Lyon. La compagnie ferroviaire a donc mis en action un plan pour garder la main sur cette ligne. 

Véritable "laboratoire" d’expérimentations pour la SNCF, la ligne de TGV entre Paris et Lyon se prépare à l’ouverture du rail à la concurrence. Déterminée à ne pas perdre du terrain, ou plutôt des clients, avec l’arrivée, a priori courant octobre, de Trenitalia France sur l’axe à grande vitesse Paris-Lyon-Milan, la SNCF a décidé de moderniser ses rames de train tout en adaptant son offre de service. 

Lire aussi : Une ligne de TGV italienne va relier Lyon à Milan dès le mois d’octobre 

17 nouvelles rames

D’ici le début de l’année 2022, 17 nouvelles rames de TGV seront donc déployées sur cette ligne "qui est l’une des plus denses du réseau, notamment aux heures de pointe", fait valoir la compagnie. D’une capacité de 556 places, contre 510 pour les anciennes, elles permettront d’augmenter le nombre de passagers transportés, tout en offrant "plus de confort" aux voyageurs. 

L’agencement des places de 1re classe a notamment été revu, l’ambiance lumineuse repensée et de nouveaux équipements ont été installés. Il sera notamment possible de transporter son vélo plus facilement grâce à la création de deux espaces dédiés.

Une nouvelle offre low-cost

Par ailleurs, la SNCF avance également sur l’évolution de son offre en déployant une nouvelle offre intitulée "Ouigo Vitesse Classique". Les trains circulant sous cette appellation circuleront moins vite et seulement deux fois par jours entre Paris Bercy et Lyon Perrache, dès le printemps 2022, mais ils seront aussi moins chers. 

Alors que "plus d’un tiers des voyages avec TGV Inoui réalisés sur Paris-Lyon-Paris sont pour motif professionnel", la compagnie mise également sur le côté premium de ses services, en améliorant son offre Business Première. Autant de mesures qui doivent permettre à la SNCF de rester leader sur l’un des axes ferroviaires les plus empruntés de France.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut