Le spectacle « Connexions! » a réuni des danseurs du Val de Saône et Eddy Kamuanga, artiste peintre de la République Démocratique du Congo © Biennale de la danse – M.Cavalca

La droite réagit à la démission du président de la Biennale de Lyon

Annoncée hier par voie de presse, la démission de François Bordry, président de la Biennale de Lyon suscite la réaction de l'opposition métropolitaine.

Samedi 18 décembre, les groupes politiques "Droite, centre & indépendants" (Ville de Lyon) et "Rassemblement de la droite, du centre et de la société civile" (Métropole de Lyon) ont réagi dans un communiqué de presse à l'annonce de la démission de François Bordry, président de la Biennale de Lyon.

"Cette démission, tout comme le départ de Dominique Hervieu, traduit le malaise et l’inquiétude grandissante des acteurs culturels de Lyon et de la Métropole face aux exigences des élus écologistes qui, sous couvert de bilan carbone et de vérification de l’adéquation de leurs politiques culturelles, nous font craindre une volonté d’intervenir sur les choix artistiques puis de développer un modèle de culture loco-locale avec de moins en moins d’artistes étrangers et donc une perte de notre ouverture au monde", dénoncent-ils.

Selon eux, cette démission est aussi révélatrice "du peu de poids politique du vice-président de la Métropole (ndlr : Cédric Van Styvendael) et de l’adjointe au maire de Lyon en charge de la culture (ndlr : Nathalie Perrin-Gilbert)".


À lire aussi : Cédric Van Styvendael se dit "surpris sur la forme"


 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut