La concertation bientôt lancée : où va passer le futur tram T9 qui va traverser Vaulx-en-Velin ?

D'ici 2026, une nouvelle ligne de tram (le T9) va voir le jour entre Charpennes ou La Doua et Vaulx-la-Soie. Le tracé passera par les quartiers des Buers-nord, de Saint-Jean à Villeurbanne mais également par les quartiers populaires de Vaulx et le centre de Vaulx-en-Velin. La concertation va débuter fin août. Sur quoi va-t-elle porter ? Explications.

Ce lundi 14 juin, au Sytral, le choix du tracé définitif retenu pour le T6 va être voté. Le tracé rouge va être choisi après une concertation entre mi-mars et mi-avril 2021

Retrouvez ici nos sujets sur le T6 nord à Villeurbanne :

Ce lundi, le Sytral va également annoncé et voté les objectifs et les modalités de la concertation préalable proposée à la CNDP (Commission nationale du débat public) en ce qui concerne le futur T9.


"Nous avons bien avancé sur le tracé"

Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin


Le T9, qu'est-ce que c'est ? Environ 20 nouvelles stations sont prévues sur un tracé d'environ 10,5km entre Charpennes ou La Doua et Vaulx-La Soie. Le tracé passera par les quartiers des Buers-nord, de Saint-Jean à Villeurbanne mais également par les quartiers populaires de Vaulx et le centre de Vaulx-en-Velin. Environ 35 minutes de trajet. Pour un budget prévisionnel de ce projet estimé à 224 M€.

La concertation du T9 va débuter fin août. "Nous avons bien avancé sur le tracé qui va desservir l'essentiel des quartiers Politique de la Ville de Vaulx et va nous relier à la Doua et à Charpennes, explique Hélène Geoffroy, la maire de Vaulx-en-Velin. On est plutôt sur un seul tracé. Et des stations, des arrêts qui seront soumis à concertation. Pour trouver ce qui est le plus utile pour les usagers. Le tracé a l'avantage de desservir le coeur des ZUP, d'emprunter des axes assez larges et de relier le nord et le sud de Vaulx".


Des stations et des arrêts soumis à concertation


"Nous allons lors de la concertation travailler la question des arrêts, concerter sur l'insertion dans la ville. Un tram, ça bouleverse la circulation, le stationnement, l'environnement. Ca va être l'occasion pour nous d'augmenter la qualité du cadre de vie des habitants et de mettre notre ville à niveau de tout ce qui est attendu dans les grandes villes de France aujourd'hui", poursuit Hélène Geoffroy.

"Nous l'attendons depuis si longtemps ce tram. Bien sûr, ponctuellement, les riverains vont être gênés (par les travaux). Mais vous imaginez qu'il va desservir toutes nos ZUP, relier le nord et le sud de la ville coupé depuis le 19e siècle par un canal. C'est une transformation profonde et attendue de la ville", conclut Hélène Geoffroy.

Les travaux pourraient démarrer dès le second trimestre 2023. Avec un tram, donc, qui va franchir le périphérique Laurent-Bonnevay et le canal de Jonage.

Lire aussi :

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut