Tram T6 à Villeurbanne : le tracé "rouge" retenu, les réactions du maire Cédric Van Styvendael et de Béatrice Vessiller

Où va passer le futur tram T6 nord à Villeurbanne, au nord des Gratte-Ciel ? Deux tracés, un rouge et un vert, ont notamment été soumis à une concertation publique. Finalement, c'est le tracé rouge qui a été retenu. Le maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael et le vice-présidente de la Métropole de Lyon, Béatrice Vessiler, livrent leurs sentiments.

Elle était attendue, cette décision. Deux tracés, un rouge et un vert, ont notamment été soumis à une concertation publique, entre le 15 mars et le 12 avril pour déterminer le tracé de la future ligne du T6 nord, entre les Hôpitaux-Est et la Doua à Villeurbanne. Une ligne qui passera par le centre-ville de Villeurbanne, aux Gratte-Ciel, et qui maillera la ville de 150 000 habitants selon l'axe sud-nord et pas seulement est-ouest.

La création de 11 à 12 stations supplémentaires est prévue sur un parcours d'environ 5,5km. Près de 55 000 voyages/jours et une fréquence de 7 minutes en heures de pointe sont prévus à horizon 2030 sur l’ensemble de la ligne T6.

Ce mardi 1er juin, nous avons publié un article sur CE futur tracé du T6 nord à Villeurbanne. Des habitants réclamaient plus de transparence du Sytral. "Tram T6 à Villeurbanne : quel tracé ? où en est-on ? Le manque de transparence du Sytral pointé du doigt"

Ce lundi 7 juin, le Sytral a révélé son choix : ce sera le tracé rouge (lire ici).

Quels étaient les 2 tracés à l'étude ?

Les deux tracés à l'étude (un en rouge, l'autre en vert) @Sytral

 

  • le tracé "rouge" traverse la ZAC des Gratte-Ciel et suit un cheminement plus à l'ouest de la ville pour rejoindre la Doua, par notamment l'avenue Roger-Salengro et l'avenue Gaston-Berger
  • le tracé "vert" est plus à l'est à partir des Gratte-Ciel et rejoint la Doua par les rues Bienvenue et Jean-Baptiste Clément.

Les réactions :

Cédric Van Styvendael, maire PS de Villeurbanne (à LyonCapitale.fr)

"Un tracé était beaucoup plus complexe que l'autre dans la réalisation. Je m'étais exprimé (sur sa préférence). On m'avait demandé mon avis (le maire de Villeurbanne préférait le tracé rouge, voir ici). Après, la question, ce n'est pas "est-ce que je suis content qu'on ait choisi le tracé qui avait ma préférence", je suis content de la manière dont ça c'est fait, je suis content de la qualité du travail de concertation mis en place par le Sytral et je suis surtout content qu'on passe enfin en phase opérationnelle et qu'on réalise cette ligne.

On a donné des gages de transparence, on a donné accès à toutes les études, financières, techniques, d'impact sur l'aménagement urbain. Après, c'est vrai, on n'est pas encore complètement habitués à cette somme d'information qui est donnée en accès libre aux habitants. Ca interroge sur la médiation qu'on doit mettre en place autour de cet accès aux données. Visiblement, ce n'est pas suffisant que de donner simplement l'accès aux données. Il faut qu'on s'améliore dans la manière de transmettre ces données aux habitants, d'être plus pédagogue dans la manière de les présenter. Mais on ne peut pas nous faire un procès en non transparence".

Béatrice Vessiller, vice-présidente EELV de la Métropole de Lyon à l'urbanisme, conseillère municipale de Villeurbanne (à LyonCapitale.fr)

"Je me réjouis qu'on avance, que la concentration ait permis d'avoir un débat éclairé entre deux tracés qui n'étaient pas simples  à départager, avec des avantages et des inconvénients des deux côtés. C'est bien pour ça qu'on voulait une concertation pour bien peser les avantages et les inconvénients de chacun.

On retient le tracé qui recueil le plus d'avis favorables et qui est le moins contraignant en terme d'insertion urbaine et d'impact foncier.

Le T6 est une excellente chose. Le secteur sud (Kimmerling, Vinatier, Bron, Lyon3e, Villeurbanne), un secteur aux confins des trois communes, était un peu le parent pauvre jusqu'à présent. Je me réjouis qu'on s'attèle à l'amélioration de ce secteur-là. Comme celui-là de Granclément. Le secteur Gratte-Ciel va lui être apaisé. Le tram donne l'occasion de végétaliser, de piétonniser, de faire des aménagements cyclables et d'enlever de la circulation, ce qui va dans le sens de notre objectif d'apaisement du centre-ville.

Cette forte mobilisation montre que les habitants s'intéressent à leur ville et à leur quartier même s'il y a eu une forte mobilisation des "contres" de chaque tracé, on en est conscient. Il y avait des inquiétudes. Mais du coup, maintenant que le tracé est choisi, il faut entendre ces inquiétudes et essayer d'y répondre avec un projet qui limitera les impacts négatifs au profit de tous les avantages que comporte ce projet en terme de mobilité et requalification des espaces publics".

Lire aussi : Tram T6 à Villeurbanne : quel tracé ? où en est-on ? Le manque de transparence du Sytral pointé du doigt

 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut