Taylor Swift
En tournée mondiale depuis bientôt deux ans, Taylor Swift s’est produite à Lyon les 2 et 3 juin 2024. (Photo Christine Olsson / News Agency / AFP)

"L'effet Taylor Swift" fait grimper les compteurs du tourisme à Lyon

Le passage de la pop star américaine entre Rhône et Saône a généré de belles recettes pour l'ensemble des acteurs de l'écosystème lyonnais.

En tournée mondiale depuis bientôt deux ans, Taylor Swift s'est produite au Groupama Stadium les 2 et 3 juin devant plus de 120 000 personnes. Parmi elles, de nombreux fans venus des Etats-Unis, d'Espagne ou encore du Royaume-Uni en ont profité pour visiter Lyon. Et deux jours plus tard, les résultats sont là. "Avec une augmentation de fréquentation de son pavillon d'accueil de 85% ce week-end, l'Office du tourisme de Lyon observe un très bon bilan suite à la venue de Taylor Swift", indique ainsi l'organisme.

Lire aussi : Deux concerts époustouflants : Taylor Swift a fait chavirer Lyon de bonheur

"La fréquentation des restaurants a augmenté de 50%"

Et pour cause, le prix des billets pour les concerts de la chanteuse était moins élevé en France. En particulier par rapport aux Etats-Unis où le prix moyen de revente était supérieur à 1 000 dollars. Bon nombre d'entre eux ont donc préféré se rendre en France pour voir leur artiste préférée. "Les touristes venant des Etats-Unis sont arrivés très largement en tête des visiteurs comptoir, au coude à coude avec les Espagnols", selon l'Office du tourisme. Les autres venaient notamment du Royaume-Uni, d'Allemagne, de Belgique et du Canada.

"Les touristes venant des Etats-Unis sont arrivés très largement en tête des visiteurs comptoir, au coude à coude avec les Espagnols"
Office du tourisme de Lyon
Tweet

Et si les touristes avaient déjà dépensé pour le voyage et leur logement à Lyon, la plupart n'ont pas hésité à profiter du séjour. "Sur trois jours, la fréquentation des restaurants à augmenté de 50%", se réjouit Thierry Fontaine, président de l'UMIH du Rhône. De son côté, l'Office du tourisme a enregistré une hausse des dépenses de 20% par rapport à 2023 (Lyon City Cards, visites guidées, boutique en ligne). Plus en détails, les dépenses des touristes américains ont augmenté de 98% du 1er au 3 juin. Elles grimpent également de 112% pour les Anglais et de 134% pour les Belges.

Un phénomène dont ont également bénéficié le food tour Lyon Tasty, les loueurs de vélos ou encore le musée de la Miniature et du Cinéma qui a enregistré plus de 1 000 personnes s'étant présentées comme fans de Taylor Swift. En effet, ce dernier a attiré de nombreux américains venus admirer deux costumes issus du célèbre film dystopique Hunger Games. Mais ces retombées économiques ne concernent toutefois que l'hyper-centre touristique, en particulier la Presqu'île et le Vieux-Lyon. Du côté des hôtels, leur taux de remplissage était de 90% sur la période.

Lire aussi : En concert à Lyon en juin, Taylor Swift fait grimper les prix de l'hôtellerie

Un "effet Taylor Swift" multi-factoriel

Ce bilan économique peut s'expliquer de plusieurs façons. Tout d'abord, la chanteuse possède une notoriété monstre qui semble s'accroître d'année en année. Rien qu'en 2023, elle a été élue personnalité de l'année par le Time Magazine et était l'artiste la plus récompensée aux Grammy Awards. À seulement 34 ans, elle a également convaincu 35 000 électeurs de s'inscrire sur les listes électorales américaines. Ses concerts à Seattle ont même déclenché des séismes de magnitude 2,3 les 22 et 23 juillet 2023. "Il y a vraiment un effet Taylor Swift qu'on mesure beaucoup plus que lors de la venue d'autres artistes", affirme ainsi Thierry Fontaine auprès de Lyon Capitale.

"Il y a vraiment un effet Taylor Swift qu'on mesure beaucoup plus que lors de la venue d'autres artistes"
Thierry Fontaine, président de l'UMIH du Rhône
Tweet

"On parle aussi de l'effet Coldplay, par exemple, mais il reste moindre en comparaison. Ce n'est pas une clientèle qui va traverser l'océan, on est sur un public français et plus âgé", poursuit-il. En effet, parmi ces touristes étrangers on trouvait de nombreux parents venus accompagner leurs enfants. D'autant plus que les concerts sont interdits aux moins de 16 ans non-accompagnés. Beaucoup de parents en ont donc profité pour jouer les touristes et faire d'une pierre deux coups. "Et pour une fois ça bénéficie à Lyon et non seulement Paris. C'est incroyable de pouvoir profiter d'un rayonnement comme celui-ci", conclut le président de l'UMIH.

Lire aussi : Lyon : les concerts de Taylor Swift déclenchent des demandes en mariage

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut