Moustique tigre © DR

L'ARS appelle à la vigilance face au moustique tigre à Lyon et sa région

Le moustique tigre est considéré comme "implanté et actif" dans 10 départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes. L'Agence Régionale de Santé rappelle que chacun peut participer à la lutte contre cet insecte potentiellement vecteur de maladie.

Venu d'Asie du Sud-Est, le moustique tigre s'implante un peu plus chaque année dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Seuls deux départements sont pour l'instant épargnés : l'Allier et la Haute-Loire. Fait rassurant : aucun cas de dengue, zika ou chikungunya par des contaminations dans la région n'ont été recensés par l'Agence Régionale de Santé en 2020 . En revanche, elle a enregistré 108 cas de dengue et 2 cas de chikungunya chez des personnes revenant de voyage.

Zones colonisées par le moustique tigre en Auvergne-Rhône-Alpes. Données de janvier 2021. Carte issue de la plateforme de signalement de l'ANSES.

L'ARS appelle les particuliers à la vigilance, en les incitant à signaler la présence de moustique tigre sur une plateforme dédiée. Petit moustique rayé noir et blanc, cet insecte est plutôt reconnaissable. Il vit en zone urbaine et péri-urbaine, près d'eau stagnante. Une fois né, il ne se déplace pas au delà d'un rayon de 100 à 150 mètres. Une fois un foyer signalé, l'ARS intervient en détruisant les gîtes larvaires et en informant les collectivités. Elle installe aussi des pièges pondoirs pour limiter la propagation du moustique tigre.

L'ARS donne quelques conseils pour limiter l'implantation du moustique tigre dans son jardin ou son habitation : "Videz les coupelles, nettoyez les gouttières, couvrez les réservoirs d’eau, empêchez la stagnation d’eau dans les piscines hors d’usage." 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut