Hôtellerie : des prix en hausse pour compenser la morosité

La fréquentation des hôtels super économiques et moyen-de-gamme a progressé en septembre, respectivement de 1,6% et de 1,1%, tandis que le taux d'occupation des chambres baissait dans les catégories économiques et haut-de-gamme (-1,6% et -1%). Au global, l'activité baisse de 0,2% dans l'hôtellerie lyonnaise. A noter que les établissements ont compensé les baisses d'activité par des prix en hausse, de 4,5% pour les hôtels économiques et de 3,4% dans le haut-de-gamme.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut