Le conseil municipal de la ville de Lyon ce jeudi 31 mars 2022. (Photo Hadrien Jame)

Harcèlement, sexisme, discrimination : la Ville de Lyon se dote d'un dispositif de signalement interne

Jeudi 7 juillet, un nouveau dispositif de signalement interne pour les discriminations, le harcèlement, les violences et agissements sexistes a été adopté lors du conseil municipal de la Ville de Lyon.

À l'occasion du conseil municipal de ce jeudi 7 juillet, Laurent Bosetti, adjoint au maire de Lyon et délégué à la promotion des services publics, s'est félicité de l'adoption d'un dispositif de signalement interne pour les discriminations, le harcèlement, les violences et agissements sexistes. "Merci aux partenaires sociaux qui ont été force de proposition et qui ont voté à l’unanimité ce rapport", explique l'élu sur son compte Twitter.

En clair, ce dispositif a pour but d’analyser et de traiter l’ensemble des actes, propos et autres agissements portant atteinte aux agents de la Ville. Un premier dispositif avait été adopté en 2018 par la Ville et et visait plus particulièrement les agissements sexistes, les violences et le harcèlement sexuel. La loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 a élargi le périmètre des situations devant être prises en charge. Ainsi le nouveau dispositif intégré désormais le harcèlement moral.

Le dispositif comprend également une procédure permettant de recueillir les signalements des agents victimes ou témoins de ces comportements. La Ville va verser une participation annuelle d'un montant d'1,5 euros qui correspond aux frais de gestion et de pilotage du contrat. C'est le prestataire Allodiscrim qui sera en charge de l’orientation et de l’accompagnement des agents.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut