La vaccination contre le virus de la grippe est toujours possible. (Photo de DENIS CHARLET / AFP)

Grippe : le niveau épidémique atteint en Auvergne-Rhône-Alpes

Alors que les départements de la région ont déjà fort à faire avec la 5e vague épidémique de Covid-19, le virus de la grippe continue de se propager en Auvergne-Rhône-Alpes, qui vient de passer en phase épidémique. Il est encore possible de se faire vacciner pour les plus fragiles.

Avec la période hivernale, les médecins ne sont plus seulement confrontés aux contaminations liées au Covid-19, qui sont très nombreuses dans la région Auvergne-Rhône-Alpes où le taux d’incidence dépasse la barre des 1900 pour 100 000 habitants. Désormais, ils doivent faire face à une augmentation du nombre de cas de grippe. 

En situation pré-épidémique depuis quinze jours, la région Auvergne-Rhône-Alpes est désormais en phase épidémique, comme l’Île-de-France et l’Occitanie, explique Santé Publique France dans son dernier bulletin d’information dévoilé mercredi 5 janvier. Les autres régions de France métropolitaine sont au stade de la pré-épidémie, à l’exception de la Corse où il n’y a "pas d’alarme" pour le moment. 

Une part importante de jeunes en réanimation

Au niveau de la France métropolitaine, le nombre de consultations pour syndrome grippal est en "nette augmentation par rapport à la semaine précédente". De 61 pour 100 000 habitants il y a une semaine, le taux de consultations est désormais de 106. D’après les données partagées par Santé publique France, le virus serait jusqu’à présent essentiellement porté par les personnes âgées de 5 à 65 ans.

Depuis le début des observations de la grippe, le 4 octobre 2021, 53 malades dans un état grave ont été admis en réanimation, dont 14 lors de la seule semaine dernière. Depuis trois mois, la moitié des malades dans un état critique étaient âgés de moins de 15 ans.

Possible de se faire vacciner

Pour rappel, la campagne de vaccination contre la grippe est ouverte jusqu'au 31 janvier et le vaccin est recommandé pour les personnes les plus fragiles. Il s’agit pour la grande majorité des plus de 65 ans et des femmes enceintes, mais aussi des personnes atteintes de certaines pathologies : asthme, diabète, insuffisance cardiaque, sida… Le vaccin est pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie. Il est à retirer dans une pharmacie, sur présentation d'un bon, préalablement envoyé par l'Assurance maladie.

Pour les patients pas encore vaccinés contre le covid-19 et qui comptent se faire vacciner prochainement, pas d'inquiétude : les deux vaccins peuvent être administrés en même temps. "La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande la coadministration des vaccins contre la grippe et contre le Covid-19. Les premières données indiquent que la coadministration est généralement bien tolérée et ne diminue pas la protection conférée par les deux vaccins", précise l'Agence régionale de santé d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire aussi : Auvergne-Rhône-Alpes : la campagne de vaccination contre la grippe débute

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut