Élus de Grégory Doucet
Conseil Municipal 7 juillet ©Romane Thevenot

Grève des chauffagistes de la ville de Lyon : Le groupe Lyon en commun répond

Face à la grève des chauffagistes qui dure depuis le 2 novembre et en prévision d'une rencontre avec les grévistes prévue lundi 14 novembre le groupe Lyon en commun contre-attaque.

Au retour des vacances les élèves de plusieurs écoles de Lyon ont retrouvé des salles de classes bien froides. En cause la grève des chauffagistes de la ville que nous avions évoquée et qui dure depuis le 2 novembre. Depuis la municipalité a réquisitionné des agents afin de relancer le chauffage.

Ce mouvement pour l’augmentation des salaires après dix années de gel du point d’indice et l’amélioration des conditions de travail se heurte aujourd’hui à une municipalité qui ne souhaite pas « que de faux-procès soient faits à l’exécutif » et déplore des « mandatures austéritaires de M. Gérard Collomb. ».

Lyon en commun affirme être la collectivité a avoir opéré le plus importante revalorisation de salaires pour une collectivité à hauteur de 7 millions d’euros pour les agents. La majorité annonce dans le même temps une augmentation de la prime de fin d’année de 150€ à destination de tous les agents. Mais ces récentes annonces financières ne répondent pas aux attentes concernant les conditions de travail et la pénibilité.

Cette dernière se dit ouverte au dialogue qu’elle souhaite poursuivre. Reste à savoir jusqu’où.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut