Grand Stade : Jouanno met la pression sur Collomb

La ministre des Sports soutient ce "bon projet". Mais elle estime que sa réalisation passe d'abord par la modification du plan local d'urbanisme quand le président de l'agglomération attend surtout la déclaration d'intérêt général.

C'est un soutien pour le Grand Stade, mais pas vraiment un appui pour Gérard Collomb. "L'Etat fera tout pour que Lyon ait l'Euro. C'est un bon projet, que le gouvernement a choisi de soutenir à hauteur de 20 millions d'euros", déclare la ministre des Sports Chantal Jouanno. "Il est difficilement envisageable que l'Euro se tienne sans que Lyon soit partenaire d'une manière ou d'une autre", renchérit-elle. Mais selon elle, ce projet passe par "la nécessaire modification du plan local d'urbanisme" et le lancement des enquêtes publiques alors que le président de l'agglomération attend lui la signature par le Premier ministre de la déclaration d'intérêt général avant de se lancer dans une procédure qui s'annonce fragile.

De ce fait, les deux ne font pas le même constat de la situation. Pour la ministre, le dossier est bloqué "par la nécessaire modification du plan local d'urbanisme" et donc par Gérard Collomb qui tarde à le faire quand celui-ci voit en François Fillon le principal obstacle au Grand Stade. De son côté, le président de la FFF Fernand Duchaussoy a assuré que la fédération "ferait tout pour aider". "C'est un site important avec un stade de grande capacité. On souhaite que ça aboutisse. Notre intervention ne pourra être que marginale mais on va le faire".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut